Le retrait du numéro 6 par les Kings en l’honneur des fans : explications.

Comme beaucoup de franchises en NBA, les Kings ont retiré certains numéros de maillots de la circulation afin d’honorer la mémoire des légendes qui les ont portés. Parmi eux l’on retrouve

  • le #1 de Tiny Archibald,
  • le #2 de Mitch Richmond,
  • le #4 de Chris Webber,
  • le #11 de Bob Davies,
  • le #12 de Maurice Stokes,
  • le #14 d’Oscar Robertson,
  • le #16 de Peja Stojakovic,
  • le #21 de Vlade Divac,
  • le #27 de Jack Twyman,
  • le #44 de Sam Lacey

… mais aussi le #6. Cependant, ce dernier a la particularité de n’avoir aucun joueur qui lui est associé. Et pour cause, ce numéro 6 a été retiré de manière symbolique afin d’honorer et de remercier les fans des Kings. Ceux-ci sont considérés comme le Sixième Homme de la franchise (d’où le 6), de par la loyauté et le soutien qu’ils expriment envers elle.

Il est difficile de retrouver une trace de la date précise du retrait et de la manière dont cela a été fait. On sait cependant que cela est effectif depuis 1985, date à laquelle les Kings ont aménagé à Sacramento en provenance de Kansas City.

Par conséquent, aucun joueur n’a porté ou ne portera le #6 à Sacramento.

Capture d_écran 2018-08-07 à 13.56.39
Pas de numéro 6 dans ma team.

La seule personne actuellement « autorisée » à porter le numéro 6 n’est pas un joueur : ce n’est autre que Slamson The Lion, la mascotte des Kings. Le fait que celui qui incarne la franchise porte le numéro retiré en l’honneur des fans n’est pas un hasard. Cela représente la communion, le lien très particulier qui existe entre les Rois et leurs supporters.

Image result for slamson the lion
Slamson The Lion, la mascotte des Kings, arborant le fameux numéro 6.

Cette grande affinité entre les Sacramento Kings et leurs fans a trouvé son apogée en 2013 alors que la franchise était sur le point d’être vendue à un groupe de Seattle par les frères Maloof, alors propriétaires. L’immense mobilisation pour maintenir les Kings à Sacramento fut la preuve de l’attachement indéfectible porté par les habitants de SacTown à leur équipe de coeur. Le rachat par Vivek Ranadivé a finalement permis à la franchise de demeurer dans la capitale californienne.

Image result for sacramento kings fans
« Oh que non, on ne partira pas. Sacramento Kings pour toujours ! »

Si cet évènement a renforcé le lien entre les Kings et leur public, celui-ci a toujours existé et ne cesse de se consolider entre loyauté, reconnaissance et amour mutuels. Si retirer un numéro pour ce public était bien la moindre des choses, le considérer comme un Sixième Homme est un très beau geste avec une symbolique forte. Les Kings n’ont pas de fans, les fans sont les Kings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap