Les signatures de l’été 2019

0
(0)

C’est l’été ! Cette saison rime avec cocktails, farniente et bronzage pour certains mais pour d’autres, les fans de NBA, c’est quasiment la pire saison de l’année : aucun match à se mettre sous la dent… Et encore, cette année, les fans de NBA ont été gâtés avec la Free Agency (moment de la carrière d’un joueur où celui-ci est libre de signer là où bon lui semble) all-time et la Coupe du Monde qui ne va pas tarder à pointer le bout de son nez ! Mais parlons de cette Free Agency (FA), titanesque pour certaines franchises, et qui a été plus méthodique pour d’autres. Nos Kings ont choisi la seconde option, le fait de réaliser une FA méthodique, en fonction des besoins de l’effectif.

Cory Joseph

Pour suppléer De’Aaron Fox, les Kings ont décidé de miser sur Cory Joseph pour 37 millions de dollars sur 3 ans (la 3ème année étant partiellement garantie). Ce joueur d’expérience (déjà 8 ans en NBA !) tournait à 6,5 points, 3,4 rebonds, 3,9 passes et 1,1 interception la saison dernière et ce, en 25,2 minutes de moyenne sur les 82 matchs de la saison régulière l’an dernier sous le maillot des Indiana Pacers. Cette dernière saison fut sa meilleure en ce qui concerne les rebonds, les passes décisives et les interceptions par match. Concernant son expérience en playoff, Cory Joseph a été finaliste en 2013 et champion NBA en 2014 avec les Spurs de San Antonio. Cory Joseph défend également les couleurs du Canada depuis 2011, et malgré l’incertitude qui planait quant à sa participation à la Coupe du Monde, Nick Nurse (le coach du Canada) a déclaré cette semaine « Cory [Joseph] est bien prêt à jouer la World Cup sous les couleurs du Canada. » Le meneur titulaire du Canada sera donc bien présent en Chine pour cette Coupe du Monde et cela ne peut avoir des effets que positifs quant à son impact à son retour de cette compétition internationale sur notre jeune effectif. De plus, Cory Joseph a l’air d’avoir hâte de commencer à travailler sous le maillot des Kings et de rencontrer les fans comme il l’a déclaré dans une interview. Il portera le numéro 9 avec les Kings.

Dewayne Dedmon

Ensuite, il fallait bien trouver un remplaçant à un Willie Cauley-Stein (WCS) sur le départ et qui, depuis, a signé chez les Warriors. Les Kings ont alors décidé de miser sur Dewayne Dedmon, le désormais ancien des Hawks d’Atlanta. Il a ainsi signé un contrat de 41 millions de dollars sur 3 ans (la 3ème année étant partiellement garantie). Chez les faucons, Dedmon tournait à 10,8 points, 7,5 rebonds, 1,4 passe décisive, 1,1 interception et 1,1 contre par match avec une moyenne de 25,1 minutes en 64 matchs (dont 52 en tant que titulaire). Cette dernière saison fut la meilleure de sa carrière en termes de points, d’interceptions et de contres par match. Concernant Dewayne Dedmon, Willie Cauley-Stein a même déclaré que celui-ci « collait mieux » au jeu des Kings : « Je pense qu’il colle mieux avec ce que l’équipe recherche… shooter à 3-points, protéger la raquette, tout ça (…). Ils pensaient sûrement que je n’avais pas fait du bon travail sur ces aspects-là. Je pense que Dedmon est l’un des bons joueurs dans ce domaine, donc je pense pour eux que c’est un très bon move » a-t-il déclaré dans les colonnes du Sacramento Bee. En effet, Dedmon est un bien meilleur shooteur à 3-points que WCS (sur ses deux dernières saisons avec les Hawks, il a réussi 133 tir à 3-points tandis qu’en 4 saisons chez les Kings, Willie en a réussi seulement… 4. De plus, Dewayne Dedmon n’a fait que s’améliorer derrière l’arc ces dernières années : 0% de réussite en 2016-2017, 24,3% de réussite en 2017-2018 et 35,9% en 2018-2019. Cela devrait ainsi former une belle alchimie dans un système où Luke Walton a annoncé que beaucoup de shoots à longue distance serait pris. Pour réagir à cela, le principal intéressé a déclaré : « J’aime courir et shooter à 3-points. C’est vraiment quelque chose que j’ai hâte d’expérimenter. Ce jeu rapide, beaucoup de courses, de lobs, de 3-points, ça va être fun. » Dedmon portera le numéro 13 chez les Kings.

Trevor Ariza

Pour étoffer l’effectif et également encadrer les jeunes, il fallait un vrai ailier de métier. Pour cela, les Kings ont signé le « 3&D » Trevor Ariza, qui a signé pour 25 millions de dollars sur 2 ans, à savoir que la deuxième année n’est pas garantie. Le vétéran qui a déjà 15 années de NBA dans les jambes va donc rempiler une voire deux années supplémentaires du côté de la Californie. En 43 rencontres chez les Wizards, Ariza tournait la saison dernière à 14,1 points, 5,3 rebonds, 3,8 passes décisives et 1,2 interception en disputant 34,1 minutes de moyenne. Il fait également partie des meilleurs shooteurs à 3 points de l’histoire (classé 35ème dans l’histoire de la NBA avec 1 458 3-points réussis dans sa carrière). De plus, il va apporter son expérience aux jeunes de l’effectif, il a en effet été auréolé d’un titre NBA (et donc d’une bague de champion) en 2009 avec les Lakers et a disputé plus de 100 matchs de playoffs dans sa carrière. Il n’arrive pas non plus en terrain inconnu, car il a déjà côtoyé Luke Walton chez les Lakers et a disputé près de 140 matchs avec lui entre 2007 et 2009 dont les finales NBA de 2009 qui verra les Lakers l’emporter. Ariza a ainsi déclaré : « Je le connais ainsi que ses méthodes de travail. Notre relation a facilité cette décision de venir dans une nouvelle équipe. J’aime son style de jeu, sa compréhension du basket. On a les mêmes états d’esprit vis-à-vis de ce sport. Donc je pense que c’est bien pour moi. Peu importe le rôle que je vais avoir, j’ai l’impression qu’ici, on va se comprendre. » Concernant le recrutement basé sur la recherche de joueurs chevronnés pour encadrer le jeune effectif, il a également ajouté : « Il y a beaucoup d’expérience. Donc tout ce savoir ne viendra pas uniquement de moi. Ce sera collectif. C’est plus simple quand ça ne vient pas de la même personne, qu’on n’entend pas la même voix encore et encore. C’est une des clés. » De plus, « les joueurs de cette équipe veulent être meilleurs. Je pense que c’est l’une des clés pour une équipe qui veut connaître le succès. » Le néo-Kings portera le numéro 0.

Richaun Holmes

Enfin, les Kings ont également signé un autre pivot, pour suppléer Dewayne Dedmon en second-unit en la personne de Richaun Holmes, arrivé à Sacramento en provenance des Suns de Phoenix. La saison dernière, le jeune pivot de 25 ans tournait à 8,2 points (à 60,8% de réussite au tir), 4,7 rebonds et 1,1 contre en 16,9 minutes par match, en ayant disputé 70 matchs. Cette dernière saison fut la meilleure de sa jeune carrière en termes de réussite au shoot et en contre. Il apportera par son énergie sous le cercle et par l’envie qu’il dégage. On notera que c’est un joueur qui apporte également beaucoup en peu de minutes avec notamment une stat intéressante : il a marqué 32 fois plus de 10 points dans un seul match, en ayant pourtant un temps de jeu limité en dessous des 20 minutes. Holmes peut également sortir de belles perfs avec notamment une soirée à 19 points en 25 minutes contre les Clippers en décembre dernier. Richaun Holmes se trouve également dans le top 5 de la Ligue en termes de Screen Assists, défini par la Ligue comme « un écran pour un coéquipier qui mène directement à un panier inscrit par ce coéquipier », derrière notamment des noms aussi clinquants que ceux d’Aron Baynes, Rudy Gobert, Jusuf Nurkic et Jarrett Allen. Holmes portera le numéro 22 chez les Kings.

Avez-vous aimé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Notes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap