Récap’ : Kings 104, Spurs 105

0
(0)

Les Kings retrouvaient les Spurs de San Antonio cette nuit après une défaite logique sur le parquet de Portland dans la nuit de mercredi à jeudi. En effet, les Kings ont dû faire avec l’absence de Bogdanovic en plus de l’absence de Fox et de Bagley contre les Blazers. Toutefois, BogBog était de retour cette nuit pour défier les Spurs, concurrent direct aux play-offs. Effectivement, avant ce match, les Kings étaient 11èmes avec un bilan de 8 victoires et 12 défaites tandis que les Spurs pointaient à la 12ème place, avec un bilan de 8 victoires et 14 défaites.

1er QT : Holmes, dans la lignée de son super match contre Portland, lance très bien son match et permet aux Kings de faire jeu égal avec les Spurs sur le début du 1er QT. Buddy Hield a toujours du mal au shoot et notamment à 3 pts : déjà 0/4 du parking pour l’arrière bahaméen. Il suffirait que les tentatives des Kings à 3 pts rentrent pour faire la différence. Toutefois, pour l’instant, les Kings shootent à 0/6 derrière l’arc et le match est serré, 9-8 Spurs. Le match se joue toujours dans un mouchoir de poche car les Kings ne rentrent toujours pas leurs shoots du parking et que Buddy Hield n’a toujours pas rentré un panier. C’est sur la dixième tentative du parking que Trevor Ariza ouvre le compteur des Kings à 3 pts, 15-15. Le 1er QT se solde sur le score de 21 à 17 en faveur des hommes de Gregg Popovich. Les Kings peuvent s’estimer heureux d’être encore à hauteur dans ce match vu leur nombre incalculable de shoots ratés et notamment derrière l’arc où les hommes de Luke Walton shootent à 8,3% (1/12 à 3 pts). Heureusement que Doug Christie avait précisé que les shoots à 3 pts étaient l’une des clés du match…

2ème QT : Tandis que les Kings peinent derrière l’arc, les Spurs, eux, rentrent leurs tentatives du parking. Les Spurs pointent désormais à +8 sur ce début de 2ème QT. Il n’y a l’air d’avoir que Trevor Ariza qui sait shooter de loin chez les Kings : en effet, l’ailier est à 2/2 derrière l’arc depuis son apparition sur le parquet, +4 San Antonio, temps-mort Pop’. Hield rentre enfin un shoot à 3 pts, et les Kings recollent, +1 Spurs. Heureusement que les Kings peuvent compter sur d’autres joueurs que Hield, qui ne fait vraiment pas une bonne 1ère MT, et notamment Richaun Holmes. Les Kings ont toujours du mal, beaucoup de mal de loin alors que Buddy Hield est toujours transparent et ne semble pas vouloir sonner la révolte, +7 San Antonio. Les Spurs, à l’image de Belinelli, rentrent leurs shoots du parking, +9 Spurs. Il n’y a vraiment qu’Holmes qui nous tient dans le match avec son énergie débordante. La MT est sifflée sur le score de 52 à 42 en faveur des Spurs.
Les Kings ont vraiment pêché de loin en shootant à 22,2% du parking tandis que les Spurs ont shootés à 30% derrière l’arc. De plus, le leader offensif de Sacramento, Buddy Hield, a été complètement transparent sur cette 1ère MT en rentrant seulement un shoot en 8 tentatives (tournant ainsi à 12,5% de réussite sur cette 1ère MT).

Boxscore mi-temps

Yogi Ferrell : 10 pts – 2 p.d
Richaun Holmes : 9 pts – 8 rbds – 1 p.d – 2 contres
Bogdan Bogdanovic : 7 pts – 2 rbds
Trevor Ariza : 6 pts – 4 rbds – 1 p.d – 2 interceptions
Harrison Barnes : 5 pts – 2 rbds – 1 p.d


3ème QT : Buddy Hield est bien rentré des vestiaires avec notamment un shoot du parking d’entrée. Bjelica commet cependant sa 3ème et 4ème faute personnelle au tout début du 3ème QT. Les Kings reviennent à -5 après un bon début de QT. Malgré ses fautes, Bjelica rentre un shoot de loin, +4 Spurs. Les Kings shootent beaucoup mieux depuis le début de la 2ème MT et notamment du parking : c’est le jour et la nuit entre le 1er acte et le 2nd à l’image de Buddy Hield, à 2/2 de loin depuis le retour des vestiaires ; +2 Spurs, temps-mort Popovich. Coup dur pour Bjelica qui prend sa 5ème faute alors qu’il reste encore 5 minutes à jouer dans le 3ème QT. Richaun Holmes est, encore une fois, auteur d’un match de haut vol, et est déjà en double-double. On notera également l’apport important de Yogi Ferrell sur ce match, auteur ici d’une belle interception sur DeRozan. Trevor Ariza a vraiment la main chaude et notamment de loin : déjà 3 shoots à 3 points à son actif et les Kings repassent devant, +2 Sacto. Harrison Barnes appuie là où ça fait mal et va chercher un and-one ; il le convertit, +5 Sacramento. Le 3ème QT se termine sur le score de 72 à 69 en faveur des Kings. Les Kings sont bien revenus, très bien revenus des vestiaires et ont été auteurs d’un 3ème QT maîtrisé. De plus, Budy Hield a retrouvé de l’adresse et a vraiment contribué à ce retour des Kings.

4ème QT : Les Kings entament bien le 4ème QT, bien portés par un Yogi Ferrell en feu à mi-distance, +7 Sacto, temps-mort Pop’. En retour de temps-mort, les Spurs enchaînent et rentrent 3 paniers d’affilée et reviennent à égalité, 78-78, temps-mort Luke Walton. Contre d’Holmes puis layup d’Hield, +4 Kings. Quel MT de haut vol pour Buddy Hield, auteur d’un jumpshot, puis d’un layup dans la foulée, +7 Sacramento, temps-mort Gregg Popovich. Sur un shoot du parking ouvert de DeRozan, les Spurs reviennent dans ce match, 89-89, temps-mort Walton. Les Kings placent des runs mais se font rejoindre presque aussitôt. Holmes surgit au bon moment et place un dunk, +4 Kings. Sur l’action suivante, Holmes provoque la perte de balle de DeRozan, balle Kings. Harrison Barnes is so clutch ! Il place un layup de derrière les fagots et revoilà les Kings à +6. Cory Joseph for THR333 ! Le meneur canadien rentre un shoot du parking très clutch, +9 Sacto. Les Kings se font une nouvelle fois rejoindre au score et ne sont plus qu’à +3, et ce, à cause de deux pertes de balles consécutives de CoJo. Après un run de 9-0 des Kings, c’est désormais aux Spurs de faire un run, de 8-0, +1 Sacramento. Sur la possession suivante, Barnes commet une faute offensive et redonne la balle aux Spurs. Buddy Hield for the BLOCK ! L’arrière bahaméen reprend la balle des mains d’Aldridge ! Toutefois, sur l’action qui suit, un jumpball est sifflée entre Holmes et Aldridge et ce dernier rend la balle aux Kings en mettant la balle en touche. Une faute est commise sur Barnes qui convertit ses deux lancers-francs, +3 Sacto. Belinelli est clutch : il rentre un shoot du parking après qu’Ariza l’ai laissé complètement ouvert, 100-100, OVERTIME.

OT : La première possession de la prolongation est très mal gérée de la part des Kings qui sont poussés au bout des 24 secondes par les Spurs et qui sont ainsi obligés de forcer leur shoot. Cela fait deux fautes offensives sifflés contre San Antonio, mais les Kings n’en profitent pas et le score reste inchangé. DeRozan se joue d’Holmes et obtient 3 lancers-francs après une faute de celui-ci ; il convertit deux des trois lancers-francs, +2 Spurs. Buddy Hield se sort bien de la défense de Patty Mills et rentre un jumpshot, 102-102. Les shoots pris dans cette prolongation sont vraiment forcés car pris en bout de chronomètre. Cory Joseph réalise vraiment une prolongation exécrable : après un air-ball sur un shoot à 3 points ouvert, il commet désormais une faute sur Patty Mills derrière l’arc ; cependant, Patty Mills convertit qu’un lancer, +1 San Antonio. Buddy rentre son panier, +1 Kings, moins d’une minute à jouer. Murray rentre également son shoot, +1 Spurs, 30 secondes à jouer. En l’espace de 30 secondes, Ariza va rater deux shoots ouverts du parking et va sceller le sort de Sacramento, qui va s’incliner sur le score de 105 à 104 à l’AT&T Center.

Boxscore finale

Buddy Hield : 23 pts – 7 rbds – 1 contre
Harrison Barnes : 21 pts – 10 rbds – 5 p.d
Yogi Ferrell : 17 pts – 3 p.d – 1 interception
Richaun Holmes : 13 pts – 14 rbds – 5 p.d – 3 interceptions – 2 contres
Trevor Ariza : 9 pts – 6 rbds – 2 p.d – 2 interceptions
Bogdan Bogdanovic : 9 pts – 4 rbds – 1 interception

LA SURPR’KINGS : La fin de match catastrophique des Kings

En effet, après une 1ère MT très poussive, les Kings se sont bien ressaisis sur les trois quarts de la 2ème MT. Toutefois, la fin de celle-ci ainsi que la prolongation ont été hideuse de la part de Sacramento. Effectivement, à 1mn40 du terme du match, les Kings étaient à +9 et la victoire semblait se dessiner. Cependant, c’était sans compter le run de 11-2 infligé par les Spurs sur cette fin de match. De plus, sur la dernière possession, Trevor Ariza (déjà lui !) laisse Belinelli ouvert à 3 points alors qu’il aurait du le laisser rentrer dans la raquette car les Kings étaient à +3, un panier à 2 points aurait alors été préférable. En prolongations, les Kings ont également fait n’importe quoi : les Spurs défendaient bien et ont poussés à plusieurs reprises les joueurs des Kings au bout des 24 secondes. Enfin, sur les dernières 30 secondes de la prolongation, les Kings ratent 4 tentatives de shoots dont 2 ouvertes à 3 points en lieu et place de Trevor Ariza qui a littéralement mangé la feuille de match.

Alors qu’ils étaient bien revenus des vestiaires, les Kings ont donc craqués sur la fin de match et enchaînent ainsi une 3ème défaite consécutive, la 5ème en 6 matchs. Il est grand temps de se ressaisir après un beau mois de novembre. Par la même occasion, les Kings se font passer devant par leurs adversaires du soir et pointent désormais à la 12ème place. Prochain rendez-vous de ce road trip ? Dans la nuit de dimanche à lundi contre les Mavs de Doncic et Porzingis, autant dire que la rencontre s’annonce encore une fois compliquée. Cependant, les Kings devraient enregistrer le retour de Bagley pour ce match. A lundi !

Avez-vous aimé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Notes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap