Récap : Kings 110, Mavs 106

Les Kings continuaient leur road-trip texan cette nuit et avaient rendez-vous à l’American Airlines Center avec les Mavericks de Dallas de Luka Doncic (que l’on avait failli drafter un soir de juin 2018). On notera que les Mavs de Dallas étaient en back-to-back après une victoire écrasante face aux Pelicans la nuit précédente, 130 à 84. On notera également que tout au long de la journée, Marvin Bagley fut annoncé questionnable ; toutefois, à quelques heures du match, MBIII fut annoncé OUT à notre plus grand regret. Il ne pourra ainsi pas prouver qu’il est le meilleur joueur de la cuvée de draft 2018 ; tant pis…

1er QT : L’adresse à 3 points est de retour côté Kings avec notamment un 2/3 du parking pour débuter le match, +3 Kings. Les Kings sont bien en place sur ce début de match et obligent Rick Carlisle à prendre un premier temps-mort, + 5 Sacto. En retour de temps-mort, Bjelica rentre le 3ème panier de loin en faveur des Kings : quelle adresse sur ce début de match, +8 Sacto ! BUDDY HI333LD s’y met également ! + 10 Sacto. C’est vraiment un duel de snipers sur ce début de rencontre : déjà sept bombinettes du parking en à peine 8 minutes. Les Mavs reviennent tranquillement dans le match et oblige Luke Walton à prendre un temps-mort, +4 Sacramento. On notera que Bjelica et Hield ont la main chaude avec 10 points chacun dans ce 1er QT. Ariza rentre sa première tentative du match du parking… S’il avait réussi sa dernière tentative, on serait 9ème à l’Ouest à l’heure où sont écrites ces lignes. Au lieu de ça, on est 12ème, +6 Kings. Les Kings sont devants au terme de ce 1er QT, 36-27 en faveur des Kings, bien portés par Bjelica (12 PTS à 100% au shoot) et Hield (11 PTS).

2ème QT : Le 2ème QT commence bien côté Kings et la balle circule bien, très bien, +15 Sacto. On défend très bien sur ce 2ème QT en atteste le premier panier des Mavs inscrit après plus de 3 minutes de jeu. Les Mavs refont une part de leur retard après une belle série, +11 Sacto. Tim Hardaway Jr. permet aux Mavs de revenir à 10 points des Kings, temps-mort Luke Walton. Les phases offensives sont toujours bien gérées mais on a un peu plus de mal à faire des stops défensifs sur ces dernières minutes. Grâce à l’adresse de Buddy Hield, les Kings sont de nouveau à +15 dans ce match. Richaun Holmes mange vraiment les Mavs sur les seconds ballons et permet aux Kings d’inscrire pas mal de points sur les secondes chances. La MT est sifflée sur le score de 66 à 46 en faveur de nos californiens après un dernier shoot à mi-distance de Buddy Hield.

Comme le souligne Grant Napear à la pause, c’est clairement une des MT les plus abouties depuis le début de la saison tant sur le plan défensif que sur le plan offensif. On notera que le plan anti-Doncic a l’air de fonctionner : le slovène a été limité à 10 points sur cette 1ère MT. De plus, les Kings shootent très bien (59,6 % de réussite au tir) et, contrairement à leur habitude, ne perdent pas beaucoup de ballons (seulement 3 turnovers sur cette première période). Enfin, toute l’équipe a l’air concerné et on sent vraiment que si victoire il y a, celle-ci sera collective.

Boxscore mi-temps

Buddy Hield : 18 pts – 3 rbds – 4 p.d
Nemanja Bjelica : 16 pts (7/7 au shoot dont 2/2 du parking) – 5 rbds – 2 p.d
Richaun Holmes : 12 pts – 5 rbds – 2 p.d
Harrison Barnes : 6 pts – 5 rbds – 4 p.d


3ème QT : La 2ème MT reprend aussi bien que la 1ère avait terminée : la balle circule toujours aussi bien et les Mavs ne sont pas dedans. En effet, Doncic and Co multiplient les fautes offensives et les shoots casse-croûtes tandis que de notre côté tout rentre, +24 Sacto. En retour de temps-mort, les Mavs repassent sous la barre des 20 points d’écart grâce notamment à leur adresse de loin, +16 Kings. On notera que les Kings ont inscrits deux fois plus de points dans la peinture que les Mavericks (44 PTS vs 22 PTS). Buddy Hield, sur un shoot du parking, permet aux Kings de repasser la barre des 20 points d’avance, +21 Sacto. Les joueurs de Rick Carlisle retombent dans leurs travers et recommencent à perdre des ballons (10 turnovers pour Dallas), c’est tout bénef pour Sacto. Cependant, les Mavs refont un bout de leur retard après un léger relâchement des Kings, qui encaissent un run de 10-1, +12 Sacto. Cependant, encore une fois grâce à leur adresse, les Kings s’offrent le droit de souffler, +17 Kings. Le 3ème QT se solde sur le score de 92 à 78 en faveur de Sacramento. Les Kings ont su maîtriser les runs des Mavs et vont entamer le 4ème QT avec une avance confortable. Toutefois, il va falloir faire attention à Tim Hardaway Jr., qui est déjà à 9 bombinettes envoyées du parking.

4ème QT : Le jeu en transition fonctionne bien côté Kings à l’image de cette action, conclue de loin par Bogi, +16 Sacto. Bjelica est insolent d’adresse, +17 Kings. Les Kings ont l’occasion de boucler le match mais c’est sans compter l’adresse des Mavs, +11 Sacto. Rien n’est encore joué dans ce match : on sent que Dallas pousse pour revenir et que les Kings sont capables de flancher au vu de la fin de match contre les Spurs. Les Mavs repassent sous la barre symbolique des 10 points, +9 Sacto. Les Kings commencent à faire n’importe quoi : en l’espace de 2 minutes, les Kings perdent 3 fois la balle. Les Mavs, sur un run de 10-0 reviennent et relancent le match, +6 Sacramento. Le jeune slovène se réveille, +4 Kings. La fin de match est compliquée pour les Kings : +4 Sacto, possession Dallas, 38.9 secondes à jouer. Porzingis marque rapidement sur un fadeaway, +2 Sacto, 33.8 secondes à jouer. On notera que sur ce seul 4ème QT, les Kings ont perdu 6 ballons : trop, trop, beaucoup trop ! La possession est mal gérée par Sacramento et le shoot est raté : 108-106 Kings, possession Dallas, 13.4 secondes à jouer. Luka « clutch » Doncic rate son move à mi-distance et Richaun Holmes prend le rebond, temps-mort Walton. En retour de temps-mort, BogBog envoie un caviar pour Bjelica, laissé seul par la défense des Mavs. KINGS WIN ! Sacramento finit par s’imposer 110 à 106, après une 2ème MT compliquée.

Boxscore finale

Nemanja Bjelica : 30 pts – 7 rbds – 4 p.d – 1 interception – 1 contre
Buddy Hield : 26 pts – 4 rbds – 5 p.d
Harrison Barnes : 13 pts – 7 rbds – 5 p.d – 1 interception
Richaun Holmes : 12 pts – 9 rbds – 2 p.d – 1 interception
Bogdan Bogdanovic : 10 pts – 3 rbds – 3 p.d
Trevor Ariza : 10 pts – 5 rbds – 1 interception

LA SURPR’KINGS : Le duo Bjeli-Buddy

C’est vraiment ce duo qui a porté les Kings sur ce match. En effet, Bjelica et Hield, dans le dur sur les derniers matchs, ont su élever leur niveau personnel pour aller chercher la victoire sur le parquet des Mavs. Concernant Hield, lui qui shootait à 15/61 du parking sur ses 5 derniers matchs (24,6% de réussite), celui-ci a réussi à convertir 5 de ses 6 occasions de loin ce soir (83,3% de réussite). En ce qui concerne Bjelica, celui-ci a égalé son record de points sur un match avec 30 points inscrits ce soir à 72,2% de réussite au shoot (13/18 dont 4/7 derrière l’arc). On remarque ainsi que lorsque la mire est réglée et que la réussite au shoot est présente, les Kings sont capables d’aller chercher de grosses écuries.
Mention spéciale aux 6 joueurs de l’effectif ayant dépassés ou égalés les 10 points, preuve d’un collectif bien huilé.

Les Kings sont ainsi allés chercher une victoire méritée sur le parquet des Mavericks de Dallas au vu de leur 1ère MT. En effet, la différence s’est réellement faite sur les deux premiers QT et légèrement sur le 3ème QT. Toutefois, on retiendra également que les Kings ont joués avec le feu en laissant les Mavericks revenir dans ce match avec notamment 6 pertes de balles dans le dernier QT (contre seulement 3 sur les 3 premiers QT). La situation est comparable à la fin de match contre les Spurs où les Kings se renvoyaient la balle comme une patate chaude et où les shoots pris (quand la balle n’était pas perdue avant) étaient casse-pipes. On retiendra quand même la victoire face à la 3ème équipe de la conférence Ouest dans un match où Super Luka n’a pas été spécialement bon mais où il a aussi été bien défendu notamment par CoJo. Plus globalement sur le plan défensif, les Kings ont également réussi à limiter les Mavs à 106 points, eux qui tournent d’habitude à 118.5 points de moyenne par match. Bref, cette victoire est celle d’un collectif bien huilé qui a su serrer les dents sur la fin : comment ne pas être fier d’elle ? Prochain rendez-vous ? Dès demain, à 2h du matin contre les Rockets de Houston, en back-to-back. A demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copy link
Powered by Social Snap