Récap : Kings 115, Grizzlies 119

0
(0)

Les Kings étaient cette nuit en back-to-back chez les Grizzlies de Memphis, eux aussi en back-to-back. Sacto devait absolument se ressaisir après deux défaites consécutives (contre les Hornets et contre les Pacers la nuit dernière) s’ils veulent garder les play-offs en ligne de mire. On notera l’absence de Jonas Valanciunas côté Grizz’ : Richaun Holmes va pouvoir se faire plaisir dans la raquette. De notre côté, Bogi est encore absent pour ce match à cause d’une blessure à la cheville. Cependant, on notera le retour de Fox dans le cinq de départ.

1er QT : Les Kings sont bien menés par leur homme à tout faire, Richaun Holmes, sur ce début de match : le pivot de Sacto est déjà auteur de 6 des 8 points inscrits par les californiens, +3 Kings. En revanche, c’est un peu plus compliqué pour Buddy Hield, à 0/3 au shoot. A l’image de Buddy, les Kings ont du mal à distance sur ce début de match (0/4 du parking). En revanche, ça rentre beaucoup plus facilement dans la peinture, les Kings ayant déjà inscrit 10 points dans la raquette de Memphis, bien aidés par Holmes, +5 Sacramento. Bagley fait une entrée beaucoup trop égoïste, à l’image de ces derniers matchs, et n’est pas du tout altruiste. Trevor Ariza finit par ouvrir notre compteur du parking, +3 Sacto. Bien aidé par leur réussite à 3 points (5/12 du parking), Memphis est devant à la fin du 1er QT : 23-21 Grizzlies.

2ème QT : Les Grizzlies continuent d’avoir une adresse insolente à 3 points (50% de réussite), +5 Grizz’. A l’inverse, les Kings galèrent à distance et shootent à 25% (3/12 de loin), et Memphis en profite pour prendre ses distances, +7 Grizzlies. On commence à être trop tendres en défense et, en plus de ça, on ne rentre rien devant, contrairement à Memphis : 13/38 au shoot (34,2% de réussite) pour nos californiens contre 19/38 (50% de réussite) pour les hommes de Taylor Jenkins…, +13 Grizzlies. Les oublis défensifs se font de plus en plus nombreux et les Kings n’arrivent pas à faire de stops en défense. On prend l’eau, littéralement ; et notamment de loin, où les Grizz’ sont toujous aussi chauds (10/21), +16 Memphis. Marvin Bagley est assez plaisant offensivement : il rentre ses shoots et, au pire, va se procurer des lancers-francs. Le 2ème QT se solde sur le score de 60 à 50 en faveur des Grizzlies après une 1ère MT insolente de réussite pour eux ; contrairement à nous, qui galérons sur chaque possession…

Boxscore mi-temps

Richaun Holmes : 12 pts – 7 rbds – 1 p.d – 1 contre
Nemanja Bjelica : 9 pts – 1 rbd
De’Aaron Fox : 8 pts – 2 rbds – 1 p.d – 1 interception
Marvin Bagley : 7 pts – 5 rbds – 1 interception
Harrison Barnes : 7 pts – 2 rbds – 3 p.d


3ème QT : Les Kings et en particulier Richaun Holmes font des stops en défense et scorent devant, +7 Grizz’. Mauvaise nouvelle : Memphis n’a pas laissé sa réussite du parking au vestiaire et recommence à nous sanctionner de loin, +10 Grizzlies. De plus, Buddy Hield est catastrophique du parking, shootant à 1/5 longue distance… Cependant, les Kings remettent en marche la machine offensive et la réussite, notamment longue distance, revient comme par magie, +3 Grizzlies. Néanmoins, les Kings retombent vite dans leurs travers et, en perdant notamment deux ballons consécutivement et en défendant comme des manches, voient les Grizzlies reprendre le large, +12 Memphis, run de 9-0 en cours. C’est, encore une fois, du grand n’importe quoi : pertes de balles à gogo (déjà 12 turnovers), shoots forcés, défense bancale… Le 3ème QT se conclut sur le score de 91 à 78 en faveur de Memphis.

4ème QT : Buddy Hield est vraiment catastrophique sur ce match : il rate tout ce qu’il entreprend… La messe semble dite, +17 Memphis. En même temps, que voulez-vous faire avec une équipe qui ne défend pas et qui arrose sans réelles convictions les trois quarts du match ? Le match ressemble étrangement à celui de la nuit dernière : tout le monde est nul, sauf Holmes. Les Kings font cependant durer le suspense en stabilisant leur retard autour de -10. J’ai oublié de préciser qu’on était dégueulasse aux lancers-francs également (11/17 soit 64,7% de réussite). Les Kings esquissent un semblant de réveil, à 2 minutes 40 de la fin, +8 Memphis. Toutefois, on défend toujours aussi mal et on commet des fautes bêtes. Les Kings reviennent à -5 à 40 secondes de la fin. Mais le réveil fut trop tardif, les Kings s’inclinent 119 à 115 sur le parquet des Grizzlies de Memphis.

Boxscore finale

Harrison Barnes : 25 pts – 4 rbds – 5 p.d
De’Aaron Fox : 22 pts – 3 rbds – 4 p.d – 3 interceptions
Richaun Holmes : 18 pts – 12 rbds – 2 p.d – 1 interception – 1 contre
Nemanja Bjelica : 15 pts – 4 rbds – 1 p.d – 1 contre
Trevor Ariza : 13 pts – 8 rbds – 2 p.d – 2 interceptions – 1 contre
Marvin Bagley : 11 pts – 11 rbds – 2 p.d – 2 interceptions

LA SURPR’KINGS : Buddy Hield porté disparu

Notre arrière bahaméen déçoit de plus en plus ces derniers temps : une petite cure de Celtics ne lui ferait pas de mal… Plus sérieusement, Buddy Hield a été catastrophique sur ce match, réalisant même l’exploit de ne pas apparaître dans le boxscore… Il finit le match avec 8 points et 6 rebonds : ceci n’est vraiment pas acceptable pour un possible candidat au All-Star Game. Mais ce n’est pas tout, jetons désormais un œil aux pourcentages : Buddy a scoré à 3/18 au shoot ce soir (16,7% de réussite) dont 2/11 du parking (18,2% de réussite)… De plus, sur les 12 ballons perdus par Sacto, Hield en a perdu 4, soit un-tiers des ballons perdus par la franchise. Ce match est donc à mettre le plus vite possible à la poubelle.

Selon Doug Christie en avant-match, une des clés de ce match aurait dû être la circulation de balle : toutefois, les Kings n’ont réalisé que 22 passes décisives (contre 32 pour Memphis). Les Kings s’inclinent donc logiquement chez un adversaire censé être moins fort sur le papier. Mais bon, vous commencez à connaître la prophétie : les Kings chokent contre les plus faibles et élèvent leur niveau de jeu contre les plus forts. Cela tombe bien car, pour le prochain match, les Kings accueillent les Rockets de Houston dans la nuit de lundi à mardi, à 4h heure française. A mardi !

Avez-vous aimé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Notes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap