Récap : à l’image de leur mascotte, les Kings se sont fait botter les fesses

Les Kings retrouvaient cette nuit la franchise du MVP en titre, les Bucks de Giánnis Antetokounmpo, pour leur premier affrontement de la saison. Les Kings sortent d’un back-to-back victorieux (Warriors & Suns) mais seront une nouvelle fois privés de Bogi et de Richaun Holmes ainsi que de Marvin Bagley.

1er QT : Sacramento réalise une entame de match très sérieuse et pose des difficultés aux Bucks pour le moment, +5 Kings. Toutefois, les Bucks accélèrent et nous collent un 11-0 pour passer devant, +6 Milwaukee. Le jeu des Kings devient déstructuré et ce n’est pas l’arrivée de la second unit sur le parquet qui arrange les choses… De plus, on commence à ravoir de sérieux problèmes en défense, +10 Bucks. Enfin, on ne rentre aucun shoots longues distances (0/7 depuis le début du match) tandis que Milwaukee en a déjà rentrés quelques-uns (3/8 depuis le début du match). On en est désormais à 0/9 derrière l’arc et à 7 ballons perdus depuis le début du match : comment voulez-vous inquiétez la meilleure équipe de la Ligue avec ce genre de stats ? Le 1er QT se solde sur le score de 34 à 18 en faveur des Bucks : on était bien rentrés dans le début du match mais il a suffit que Milwaukee accélère un peu pour qu’on prenne l’eau…

2ème QT : L’écart s’est stabilisé autour de +15 en faveur des Bucks en ce début de 2ème QT tandis que les Kings n’ont toujours pas réussi à trouver la faille du parking (0/11). C’est Profesor Big Shot qui réussit à enfin débloquer notre compteur longue distance, +14 Bucks. C’est De’Aaron Fox (8 PTS – 2 RBDS – 3 P.D – 3 INTERCEPTIONS) qui nous permet de rester à distance car sans lui, l’addition pourrait déjà être plus salée. De plus, on peut également remercier l’adresse défaillante des Bucks derrière l’arc (4/21 de loin pour Milwaukee). Grâce à un panier primée de Barnes, les Kings repassent sous la barre des 10 points, +8 Milwaukee. Justin James fait son entrée sur le parquet pour les 20 dernières secondes de la MT mais n’arrive pas à stopper George Hill sur la dernière action. Les Kings sont donc derrière à la pause : 53 à 44 en faveur des hommes de Mike Budenholzer.

Boxscore mi-temps

De’Aaron Fox : 10 pts – 2 rbds – 5 p.d – 3 interceptions
Harrison Barnes : 9 pts – 1 rbd – 1 p.d
Nemanja Bjelica : 8 pts – 6 rbds – 1 p.d – 1 contre


3ème QT : Les Kings dominent pour l’instant le secteur intérieur avec notamment 34 points dans la peinture contre seulement 22 pour les Bucks. Les Kings sont bel et bien de retour dans ce match après un 8-2 infligé à Milwaukee, +3 Bucks. Après deux belles séquences conclues respectivement par Buddy Hield de loin et par Bjelica avec un floater, les Kings reviennent à -1. KINGS LEAD, +1 Sacto. Harry Giles met de l’intensité autant offensivement que défensivement et ça fait plaisir à voir, d’autant plus lorsqu’on connaît sa situation depuis le début de saison. Les Bucks accélèrent et nous infligent un 18-3 et ce, sans Giánnis, +12 Milwaukee. La deuxième moitié du 3ème QT est destructrice pour nous : les Bucks nous ont infligés un 30-12 sur les 6 dernières minutes du QT. Ce 3ème QT se solde alors sur le score de 90 à 75 en faveur de Milwaukee.

4ème QT : L’écart se stabilise sur ce début de 4ème QT, +13 Bucks. Les individualités tentent de faire la différence mais c’est compliqué tandis que les Bucks recommencent à rentrer des paniers primés, +18 Milwaukee. Les Kings font le taffe offensivement et pourraient espérer revenir dans le match mais c’était sans compter la difficulté à faire des stops défensifs… +12 Bucks. Harrison Barnes a semble-t-il pris une béquille et est obligé de s’asseoir sur banc. Ses coéquipiers s’assoient également sur le banc : GARBAGE TIME. Luke Walton fait alors rentrer Ferrell, Swanigan, Gabriel, James et Kyle Guy pur ses premières minutes sous la tunique des Kings. Sacramento finit par s’incliner sur le score de 127 à 106 face aux Bucks de Milwaukee.

Boxscore finale

De’Aaron Fox : 19 pts – 9 rbds – 10 p.d – 4 interceptions – 2 contres
Harrison Barnes : 19 pts – 1 rbd – 3 p.d – 1 interception
Buddy Hield : 16 pts – 5 rbds – 4 p.d
Nemanja Bjelica : 12 pts – 13 rbds – 4 p.d – 1 contre
Trevor Ariza : 11 pts – 9 rbds – 3 p.d – 3 interceptions
Harry Giles : 10 pts – 5 rbds

LA SURPR’KINGS : Un match XXL signé De’Aaron Fox

Mais quelle ligne de stats pour notre renard ! Il a vraiment marqué ce match de son empreinte et ce, avec 19 PTS – 9 RBDS – 10 P.D – 4 INTERCEPTIONS – 2 CONTRES. Il passe à 1 rebond d’un triple-double et outre les stats, c’est vraiment lui qui a été le maitre à jouer de cette équipe des Kings. Il nous a vraiment permis de rester dans ce match et de sonner la révolte quand il a fallu le faire. De plus, il a shooté à 9/21 soit 42,9% de réussite, soit un pourcentage plus que correct. S’il réitère ce genre de performances en présence de Bogi, Holmes et Bagley, les Kings peuvent espérer une très belle deuxième partie de saison.

Les Kings finissent donc par s’incliner face aux leaders de la Conférence Est. Toutefois, on n’en espérait pas moins avant le match lorsque les absences de Bogi, Holmes et Bagley furent confirmées. Malgré un retour des Kings au début du 3ème QT, Milwaukee a su réaccélérer et mettre des paniers importants pour nous remettre la tête sous l’eau… On notera toutefois que le MVP en titre, Giánnis, qui tourne habituellement à 30.2 PTS de moyenne depuis le début de saison, a été limité a seulement 13 PTS et 9 shoots (performance la plus faible de la saison au scoring). Cependant, ce sont Khris Middleton et Eric Bledsoe qui ont repris le flambeau, auteurs chacun d’un match de haut vol. Prochain match ? Dans la nuit de lundi à mardi, à 4h du matin heure française face au Magic d’Orlando. En espérant compter sur les retours de nos 3 blessés que sont Bogi, Holmes et Bagley.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap