5 raisons de continuer à regarder les Kings cette saison

0
(0)

Avec un bilan de 21-33 et 7 victoires de retard sur le huitième spot à l’heure où nous parlons, il semblerait que la saison des Kings soit bel et bien déjà pliée. Marvin Bagley est à l’infirmerie pour une durée indéfinie, Richaun Holmes doit être ré-évalué dans deux semaines et, pour ne rien arranger, on dirait que les tensions se multiplient à l’intérieur du front office. Oui mais pas si vite. On vous donne 5 bonnes raisons de lâcher la bouteille de javel et de continuer tranquillement à kiffer la fin de la saison.

Raison n°1 : Regarder De’Aaron Fox faire du sale

Je vais commencer par enfoncer une porte ouverte : Ouest ou pas Ouest, De’Aaron Fox sera All-Star ; ce n’est qu’une question de temps. Tout ce qu’il nous reste à faire c’est nous installer confortablement et admirer le garçon monter en puissance. Malgré un début de saison pourri par les blessures, le Renard est revenu sur d’excellentes bases : en 2020 il tourne à 21.8 points (47%) – 7.2 passes – 4.5 rebonds et 1.8 interceptions en 33 minutes de jeu… et il n’y aucune raison de croire qu’il va baisser en régime. A chaque match Fox nous éblouit avec sa vitesse, son explosivité et quelques highlights bien sales. Ne pas regarder De’Aaron jouer est un crime sévèrement puni par la loi, alors au boulot !

Raison n°2 : Profiter d’Harry Giles et de Bogdan Bogdanovic

Loin de moi l’envie de jouer les annonciateurs de mauvaises nouvelles, mais les contrats de nos chouchous arrivent à leur terme en juillet. Les Kings n’ont (pour une raison qu’on ignore) pas activé l’option sur la quatrième année de Giles. Pour mieux le re-signer ensuite ? Pas sûr, mais on verra. Bogdan quant à lui a passé la trade deadline en serrant les fesses et il sera free agent protégé cet été. Vlade a la ferme intention de s’aligner sur tout ce qui bouge mais rien n’est encore certain sur l’avenir du sniper serbe. Ce sont deux joueurs au QI basket exceptionnellement élevé qui pourraient faire leurs valises à la fin de la saison. Regarder ces gars-là jouer est un vrai plaisir, tellement ils puent le basketball. Si vous voulez encore admirer quelques passes de génie et des 3 bien clutchs, c’est ici que ça se passe !

Raison n°3 : Voir les Kings être les trublions à l’Ouest

Quitte à ne pas aller en playoffs, autant s’amuser non ? Il n’y a que 5 victoires d’écart entre les Grizzlies (huitièmes) et les Pelicans (douzièmes) donc les places sont extrêmement chères. Les équipes qui voudront aller chercher le précieux sésame pour participer à la post-season devront s’arracher à chaque match. Et c’est là que les Kings interviennent : une victoire par-ci par-là sur des équipes dont le classement est crucial et c’est toute la course qui est chamboulée. Mince ! C’est à cause d’une défaite face aux Kings que vous n’êtes pas allés en playoffs ? Quel dommage… *sourire sadique*

Raison n°4 : Kiffer la couverture média de notre voyage à Sacramento

Dans moins de deux semaines, nous aurons la chance d’être sur place pour suivre quatre matchs des Kings en live ! Rajoutez à cela toutes les personnalités que nous allons rencontrer : joueurs, Grant Napear, Doug Christie, Pete Youngman, l’équipe digitale des Kings, journalistes et j’en passe. Nous partons équipés, il y a du beau contenu qui va sortir sur notre compte et notre site internet (interviews, photos, vidéos, live). Restez à l’affût ! Et puis imaginez qu’on organise un gros concours pour l’occasion… ça serait génial non ?

Raison n°5 : Et si… ?

Il y a une chance sur mille, mais imaginez un run incroyable pour arriver à accrocher la huitième place. Le truc genre historique que ça serait ! Richaun Holmes revient en forme, De’Aaron Fox explose, Jabari s’adapte parfaitement, Bogdanovic et Hield s’enflamment… sans oublier les apports de nos vétérans bien aimés Bazemore, CoJo et Barnes. Si tout se clique bien et que Walton reprend les affaires en main, il pourrait y avoir moyen de moyenner. Dans un monde parfait, toutes les planètes s’alignent et Sacramento met fin à ses 1508 ans sans playoffs. Mais dans la vraie vie, ça sera autrement plus compliqué.

Vous étiez sur le point de décrocher ? Ravi de vous avoir aidés. Allez hop, on se motive, on met son réveil à 4h00 et on reprend les affaires avec les Grizzlies cette nuit. Il reste 28 matchs cette saison, il ne faudra pas en rater une miette. Pour finir, sachez que peu importe les résultats nous, ainsi que toute la communauté Kings, serons toujours présents pour vous informer et vous faire kiffer, parce que c’est notre projet !

Avez-vous aimé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Notes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap