[Free Agency 2020] Giles : la fin est-elle arrivée?

S’il y a bien un dossier épineux à traiter, c’est bien celui de HGiiizzle. Joueur adoré par les fans (et nous-mêmes), des mains en or, un QI basket indéniable mais des genoux douteux… au point que notre front office a décidé de ne pas activer l’option sur la quatrième et dernière année de son contrat rookie. Nous avions été très surpris (et très énervés) par cette décision mais il y a quelques semaines, des éléments de réponse sont venus combler nos interrogations.

Mais concrètement, après le vote au sein même de la franchise entre les dirigeants qui n’a pas été unanime, que se passera-t-il cet été concernant notre 20 préféré ? 

Pourquoi doit-on le resigner

Son choix à la draft en 20eme position (on rappelle qu’il était annoncé first pick lors de ces années NCAA avant ses multiples blessures) était un pari. Après une première année dans le formol entre les mains de Pete Youngman, il s’est refait une santé et a montré de très belles choses malgré un temps de jeu en dent de scie.

Cette saison, après avoir connu le banc et les DNP, il a su profiter des blessures successives de la paire Bagley/Holmes et d’un Dedmon en déconfiture, avec tout le talent qu’on lui connaît : de la grinta, des passes lumineuses et un leadership visible malgré son jeune âge. Il n’a pas non plus hésité à aller au charbon contre les pivots adverses (coucou Valanciunas).

Tout cela a contribué à la très bonne deuxième partie de saison de nos Kings. Starter à 17 reprises, Harry a compilé 7pts 4.2rbs et 1.3ass en 15min de jeu. Pas des stats de All-star me direz-vous mais il n’a que 21 ans et un potentiel infini, si toutefois sa santé reste optimale.

Pour nous, Giles est une pièce essentielle au sein de la « Young Superteam » et nous restons persuadés qu’il formera avec Bagley, la raquette du futur. La ville l’aime, les fans l’adore, Divac le surkiffe, même Chris Webber l’a adoubé alors il est hors de question de le laisser filer.

Pourquoi doit-il partir

Le sempiternel problème de genoux. Oui cette saison, il n’a pas trop eu de bobos a ce niveau là, mais qu’en sera-t-il dans les années à venir ? Peut-on parier sur un joueur dont nous ne sommes pas sûrs de son état de santé ?

Ces questions pèsent lourd lors d’une prise de décision pour un nouveau contrat et c’est justement ce souci qui a convaincu de ne pas lever l’option. Et justement, cette décision pourrait inciter Giles à voir si le parquet est plus brillant ailleurs : être le seule jeune non prolongé a dû être un coup de massue.

Divac est toujours très enthousiaste lorsqu’il faut parler de son jeune intérieur mais forcément, le choix a quelque peu détérioré l’histoire d’amour avec les Kings. Quid de sa place dans la rotation ? Bagley, Holmes, Bjelica, Len (si resigné), 5 joueurs pour deux postes cela fait beaucoup.

N’ayant « que » 15 min de temps de jeu cette saison malgré les multiples absences de l’effectif, qu’en sera t il lorsque tout le monde sera là ? Repartir pour une nouvelle aventure en tant que joueur de fond de banc est il interessant pour lui comme pour nous ? Pas sûr. Le contrat proposé serait au maximum 8.28 sur 2ans, 12.92 sur 3 ou 17.93 sur 4. Pas folichon.

Sachant qu’il pourrait toucher beaucoup plus ailleurs, il pourrait être tenté par une autre destination lui proposant plus d’argent et un rôle plus important. D’ailleurs quelques équipes s’étaient renseignées sur la disponibilité de Giles avant la trade deadline, toutes ayant été refoulées par Divac. 

Nous aimerions qu’Harry continue son développement chez nous, tous les fans à travers le monde aimeraient aussi, toutes les personnes gravitant autour de la franchise étaient aussi unanimes quand nous abordions le sujet. Reste à savoir ce que notre front office décidera et surtout si Giles aura digéré cet affront pour pouvoir resigner ? Wait & see.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap