[Free Agency 2020] L’avenir de Bogdanovic aux Kings : incertitudes autour de la priorité de l’été

C’est probablement le dossier le plus important de l’été à venir à Sacramento. Signé en 2017 pour un contrat rookie de 3 ans, Bogdan Bogdanovic entrera dans sa première Free Agency le 1er juillet prochain en tant qu’agent libre protégé. Pièce importante de la reconstruction des Kings, le sniper serbe devrait néanmoins être largement courtisé partout dans la ligue.

Tout commence en octobre dernier, en amont de l’exercice 2019-2020. Les Kings proposent 51.4 millions à Bogdanovic pour s’offrir ses services sur les quatre prochaines saisons, mais il ne semble pas pressé de prolonger à Sacramento. Même s’il a très envie de rester, l’arrière serbe se montre prudent :

J’aimerais rester. Tout le monde sait que j’adore Sacramento. N’importe qui se sentirait bien ici. Nous avons un super groupe. Aujourd’hui je suis heureux et je l’ai été pendant toutes ces années, mais je ne veux rien presser

Après une bonne deuxième saison en violet et une excellente coupe du monde avec la Serbie, Bogdanovic sait qu’il peut recevoir une plus grosse offre de la part des Kings (ou d’une autre équipe) l’été prochain en tant qu’agent libre protégé. Ainsi, il n’a pas donné suite à la prolongation proposée par les Kings, laissant planer le doute sur son avenir dans la capitale californienne. Désir de devenir un joueur majeur ici ou réelle envie d’ailleurs ? C’est la question que se posent tous les fans des Kings à quelques semaines de l’échéance.

Bogdanovic sur le départ, une possibilité à envisager

Véritable superstar en Europe, on ne compte même plus les accomplissements de Bogi sur le vieux continent. Leader de la nouvelle génération de sa sélection nationale, il s’est également distingué en montant sur le toit de l’Europe avec le Fenerbahçe, sans même parler de toutes les récompenses engrangées au Partizan Belgrade. 

Vous l’avez compris, Bogdanovic était habitué à gagner et ce n’est pas vraiment ce que l’on retient de ses années à Sacramento : il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent à part une neuvième place en 2018-2019 au terme d’une saison surprise. Après 3 saisons dans la grande ligue, l’homme à tout faire des Kings aligne pourtant les très respectables moyennes de 13.3 points 3.2 rebonds et 3.5 passes à 43% au tir dont 37% derrière l’arc. 

Scoreur, playmaker et adroit, il a fait des envieux aux quatre coins du pays. En effet, il pourrait rendre de fiers services à une équipe en quête de la récompense ultime et obtenir un rôle mieux défini. Baladé entre le 5 majeur et le rôle de joker de luxe, Bogdanovic pourrait être en quête de plus de stabilité. Le juteux contrat de 86 millions sur 4 ans signé par son compère Buddy Hield n’a pas manqué de rajouter de l’huile sur le feu.

En prolongeant le bahaméen à un tel montant, la franchise pourrait avoir voulu installer celui-ci comme poste 2 titulaire sur le long terme, obligeant Bogi à se satisfaire d’une place de remplaçant. Pas sûr que celui qui a récemment été nommé dans la All-EuroLeague Team de la décennie ait envie de s’en contenter, et le fait qu’il n’ait pas donné suite à l’extension proposée par les Kings viendrait appuyer cette théorie. Par ailleurs, si le serbe a démenti toute rumeur de mauvaise entente entre lui et Hield, tout le monde sait que ce dernier est réticent au fait de se retrouver sur le banc, corsant un peu plus la situation.

Même si en tant qu’agent libre protégé Bogdanovic n’a pas la main sur son avenir, il pourrait secrètement pousser Vlade Divac à lui offrir une issue de secours. Fini de jouer les remplaçants à mi-temps dans une équipe de bas de tableau, « Mister Automatic » veut jouer dans la cour des grands. Difficile à croire quand on connait la bonne relation entre les deux hommes, mais la NBA reste un business impitoyable.

La prolongation de Bogdanovic chez les Kings, juste une question de temps

Quitter Sacramento voudrait dire quitter un environnement favorable et faire le grand saut dans l’inconnu. En effet, être européen en NBA n’est pas forcément un avantage selon les franchises, certains dirigeants ne jurant que par les purs produits de la scolarité américaine. Il est vrai que certaines équipes ont manifesté leur intérêt pour Bogi mais cela ne lui garantit absolument pas une place de choix. Avec Vlade Divac et Peja Stojakovic dans le Front Office, Igor Kokoskov dans le Coaching Staff et Nemanja Bjelica en coéquipier, Bogdan Bogdanovic est comme à la maison, entouré par ses plus proches compatriotes. Il peut dormir sur ses deux oreilles, il sait qu’ici il ne sera jamais sous-estimé ni même mis de côté.

Il l’a déclaré à plusieurs reprises, Bogdanovic veut rester à Sacramento. La ville, l’attachement des fans et ce jeune groupe soudé font qu’il n’a pas envisagé une seconde de quitter les Kings. Par ailleurs, le FO n’a pas non plus l’air d’avoir envie de laisser partir son poulain. Si Bogdan a fait l’impasse sur la prolongation qui lui était proposée en octobre, cela n’a pas pour autant poussé la franchise à lui tourner le dos. Preuve en est que le téléphone de Divac a beaucoup sonné avant la trade deadline (en provenance des Lakers et des Hornets notamment), mais il n’a donné suite à aucune offre lui ayant été faite pour récupérer l’arrière serbe, procurant à celui-ci un statut d’intouchable. Pourquoi refuser de l’échanger pour ensuite le laisser partir ? Cela n’aurait aucun sens. A partir de là, le message était clair : Bogdan n’ira nulle part.

Un autre précieux indice a été dévoilé par Jason Jones dans une chronique de The Athletic du 10 avril dernier, venant confirmer la précédente hypothèse : la première priorité des Kings cet été sera de prolonger Bogdan Bogdanovic. Pas Len, pas Bazemore, pas Fox… Bogdan Bogdanovic. Son QI basket, son shoot et sa polyvalence font de ce dernier un élément essentiel de la rotation. Nul doute qu’en ce moment-même les négociations vont bon train dans les bureaux de la franchise. 

De plus, le statut d’agent libre protégé du serbe ne laisse pas trop de place au doute. Cela signifie que les Kings pourront s’aligner sur n’importe quelle offre qui lui serait faite par une autre équipe, et ils ont déjà fait savoir qu’ils en avaient l’intention. En deux mots, si on veut le garder, on le gardera. A quel prix ? Cette donnée est encore inconnue mais cela pourrait être un joli pactole. Gardons tout de même bien en tête que Fox et Bagley, également des pièces maitresses du projet Divac, seront à prolonger dans un futur proche. La flexibilité financière des Kings devra être étudiée avec attention.

Nous ne connaitrons le fin mot de l’histoire que cet été, si tant est que la NBA reprenne son cours normal d’ici là. Bon nombres d’offres devraient être faites à Bogi cet été. Succombera-t-il au chant des sirènes ? Possible, mais peu probable. Chouchou des fans et joueur clé dans la reconstruction des Kings, Bogdanovic a de bonnes chances de rester dans la capitale californienne. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap