Luke Walton surcoté ? Pas si vite

Trashtalk a mentionné Luke Walton dans les coaches surcotés de la NBA, mais nous ne sommes pas d’accord. Explications.

Luke Walton est arrivé en Californie l’été dernier avec pour ambition de faire passer un cap à notre #YoungSuperTeam après le passage de Dave Joerger. L’ancien coach des Kings avait en effet été débarqué par le père Vlade à la fin de la saison régulière dernière malgré un bilan plus qu’honorable de 39 victoires et de 43 défaites, soit le meilleur bilan des Kings depuis la saison 2005-2006. Vlade Divac avait alors décidé d’embaucher en tant que coach principal celui qu’il avait côtoyé aux Lakers lors de la saison 2004-2005. 

Luke Walton est ainsi (re)venu en Californie avec l’objectif ultime de mettre fin à cette période de disette des Kings en play-offs. En effet, le temps commence à paraître long à Sacramento, tant pour les joueurs que pour les fans, qui regardent les play-offs à la télé depuis la saison 2006-2007. 

Selon la définition même du terme surcoté, celui-ci signifie surestimé, surévalué. Alors surestimé, surévalué par rapport à quoi ? 

La seule réponse à cette question réside, selon nous, dans les attentes qu’on pouvait avoir en début de saison. Qu’est-ce que nous attendions de Luke Walton en début de saison ? On attendait qu’il fasse passer un cap à l’équipe, qu’il amène les Kings en PO et qu’il exploite au maximum les qualités et les capacités des jeunes joueurs. 

Le considère-t-on ainsi comme le coach d’un contender, d’une équipe jouant le titre ? Je ne crois pas. Walton n’est ni sous-coté ni surcoté : l’objectif principal du début de saison était l’accession aux play-offs ou au moins le fait de faire mieux que l’année dernière en termes de bilan. Au vu de la dynamique post-ASG (7 victoires / 3 défaites : seul les Lakers et OKC font mieux (8 victoires / 2 défaites)), nul doute que Walton aurait très bien pu réussir à atteindre l’objectif annoncé si la saison n’avait pas été suspendue. En effet, avec un bilan de 28 victoires et 36 défaites en 64 matchs et avec 18 matchs restants, finir la saison avec un bilan équilibré n’aurait pas été ubuesque. 

Luke Walton n’a pas non plus été épargné par les blessures au sein de son effectif. En effet, des cadres comme De’Aaron Fox (absent 19 matchs), Marvin Bagley (absent 51 matchs) ou Richaun Holmes (absent 25 matchs) ont manqués de nombreux matchs. 

Sur quoi se base Trashtalk pour estimer que Luke Walton est surcoté ?

L’article mentionne deux éléments qui peuvent être contrecarrés assez facilement.

En effet, ils font d’abord une erreur en disant que les Kings sont 25ème au niveau de la pace sur la saison : les Kings sont en réalité 23ème. De plus, si l’on prend le fragment post-ASG, les Kings se retrouvent 13ème à la pace, cela étant symptomatique de la bonne dynamique après le weekend des étoiles.

Ensuite, la 11ème place des Kings est citée également comme un argument. Toutefois, il est nécessaire de souligner que les Kings n’était qu’à 0.5 victoire des Blazers et de la 9ème place avant la suspension de la Ligue et qu’en cas d’égalité avec les Grizzlies, 8ème à l’Ouest, le tie-breaker nous était favorable.

Selon nous, Walton n’est pas un coach surcoté, pas plus qu’un autre en tout cas. En effet, au sein même de l’équipe de Kings France, nous jugeons qu’il est trop tôt pour évaluer notre coach, lui qui n’a pas encore fait une saison complète chez les Kings. Enfin, on finira par souligner que Walton semble avoir convaincu jusque-là et son séjour en Californie, un temps compromis, va se poursuivre l’année prochaine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap