Grant Napear poussé vers la sortie suite à un tweet polémique

Grant Napear n’est plus le commentateur des Sacramento Kings. Après 32 ans derrière le micro de NBC Sports California, le journaliste soixantenaire a présenté sa démission à la franchise.

Aux Etats-Unis, le contexte social est très tendu suite au meurtre de George Floyd, un afro-américain de 46 ans, par un policier blanc de Minneapolis. De nombreuses mobilisations ont lieu partout dans le pays et elles sont portées par un slogan désormais célèbre : « Black Lives Matter » (« les vies des Noirs comptent »).

C’est à propos de ce slogan que l’ancien pivot des Kings, DeMarcus Cousins, a cru bon d’interroger Grant Napear sur Twitter :

« quel est ton avis à propos de BLM (Black Lives Matter)? »

Etait-ce de la provocation ? Oui, et Napear est tombé dans le panneau, se fendant d’un tweet pour le moins discutable :

« Hey!!!! Comment vas-tu? Je pensais que tu m’avais oublié. Je n’avais pas entendu parler de toi depuis des années. TOUTES LES VIES COMPTENT… CHACUNE D’ENTRE ELLES!!! »

A première vue, le tweet ne présente rien qui pourrait choquer. Cependant, le slogan « All Lives Matter » (« Toutes les vies comptent ») est un slogan utilisé par les fidèles de Trump et autres suprémacistes blancs en réponse à « Black Lives Matter ». Et cela n’a visiblement pas étonné DeMarcus Cousins, qui semble alors reprocher à l’ancien commentateur des Kings d’être raciste :

« mdr comme prévu »

De là, la brèche était ouverte. Plusieurs anciens joueurs des Kings présentant des griefs similaires avec Grant Napear s’y sont ensuite engouffrés. Parmi eux, Matt Barnes ainsi que la légende Chris Webber ont vidé leur sac :

« DeMarcus nous savons qui Grant est. L’équipe le sait aussi. Je le leur ai dit à de multiples reprises. Ils l’ont vu. Ils savent qui il est. »
« Il ne fallait attendre rien plus d’un raciste caché »

L’affaire était alors devenue publique. Dans ce contexte de lutte contre le racisme, cette déclaration fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Connaissant son passé sulfureux (il avait notamment défendu Donald Sterling ou critiqué Colin Kaepernick), il n’en a pas fallu plus à la radio KHTK pour le mettre à pied en attendant plus de détails sur l’affaire.

A partir de là, tout est allé très vite. Très engagés dans diverses thématiques sociales et notamment la lutte contre le racisme, les Kings ne pouvaient pas se permettre de laisser passer un tel message et leur réaction ne s’est pas faite attendre :

« Les commentaires récents de Grant sur Twitter ne reflètent pas le point de vue ni les valeurs de notre organisation. Nous étudions ce cas avec nos partenaires de diffusion NBC Sports California et Sports 1140 KHTK. »

Grant Napear a bien tenté de s’excuser suite à son tweet très maladroit. Il semblait être sincèrement désolé et a assuré ignorer la portée du slogan utilisé.

« Si cela était si bête alors je m’en excuse. Cela n’était pas mon intention. C’est comme cela que j’ai été élevé. C’est ancré en moi aussi loin que je m’en souvienne. J’ai plus écouté que parlé ces dernières années. Je pense que ces derniers jours vont positivement changer ce pays. »

Cependant, le mal était fait. Rien de ce qu’aurait pu dire ou faire l’ancien commentateur des Kings n’aurait pu le sortir de cette situation très embarrassante. Quelques heures plus tard, le couperet tombe : il est licencié par la radio KHTK. S’en suivra la démission de son poste de commentateur chez NBC Sports California, signant son retrait définitif de l’organisation des Sacramento Kings.

A titre personnel, nous n’oublierons pas sa générosité lors de notre voyage à Sacramento, lui qui nous offert des excellentes places, des accès courtside, VIP et vestiaires et nous a permis de rencontrer des joueurs ainsi que Vlade Divac. Grâce à lui, notre voyage été extraordinaire. Cela n’excuse en rien les propos inexcusables qu’il a tenus, mais nous ne pouvons pas le voir partir sans avoir un pincement au coeur.

Après 32 ans de bons et loyaux services, c’est par la petite porte que Grant Napear quitte les Kings. Critiqué par certains fans et anciens joueurs, controversé pour certaines de ses prises de position, Grant n’en demeure pas moins un homme talentueux et dévoué. Il n’est pas sûr que les fans retrouveront de sitôt quelqu’un qui les fera autant vibrer devant les matchs de leur équipe préférée. Le fameux « If you don’t like that, you don’t like NBA Basketball! » s’est éteint en ce mardi 2 juin. Au revoir Grant, et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap