Les Spurs gâchent le record en carrière de De’Aaron Fox

Hier soir les Kings rentraient dans le dur de la compétition en affrontant les Spurs, concurrents directs pour le 8eme spot à l’Ouest.

Un 1er acte parti sur les chapeaux de roues d’un bout à l’autre du parquet avec un Fox inarrêtable (11 PTS, 5/7) et un Bjelica efficace (6 PTS, 2/2). Toutefois un 19-0 encaissé en fin de 1er QT à cause d’une défense encore et toujours trop laxiste et un banc peu efficace (seulement 2 pts contre 17 pour celui des Spurs) nous font être derrière à la fin du 1er QT, 43-30 Spurs.

La réaction des Kings ne se fait pas attendre : des paniers qui rentrent et des Spurs maladroits et les Kings reviennent dans le match grâce notamment au retour de Fox sur le parquet (16 PTS en 12 mn). Les Kings se mettent à défendre en fin de 2ème QT – tandis que les Spurs sont dans le dur malgré quelques paniers encore trop faciles – et en profites pour repasser devant au score juste avant la MT, 65-64 Kings.

BOXSCORE MT

Fox : 20 PTS (9/14 au shoot)
Bjelica : 10 PTS (4/4 au shoot)


Les Kings rentrent difficilement des vestiaires et ont toujours autant de mal à défendre la ligne à 3-pts. Heureusement que Fox est là… Bogdanovic en profites également pour faire parler la poudre et redonne l’avantage aux Kings. Les deux équipes se rendent désormais coup pour coup. Fox fait encore parler son talent tandis que notre ancien joueur Rudy Gay et DeRozan redonne l’avantage aux leurs en fin de QT, 96-92 Spurs.

Bien emmenés par la 2nd unit, les Kings recollent au score en début de 4ème QT. On a toujours un temps de retard en défense, c’est criant. La défense n’est toujours pas au rendez-vous : on défend à 1 mètre du shooteur… Et puis, Buddy Hield ne rentre rien (2/12). Bogdanovic redonne un tantinet d’espoir aux siens mais les Kings vont finalement s’incliner à cause de trop gros problèmes défensifs, 129-120 Spurs.

BOXSCORE FINALE

Fox : 39 PTS (carreer-high) – 6 AST
Bogi : 24 PTS
Bjelica : 12 PTS – 5 RBD

LA SURPR’KINGS : Un Fox étincelant

Un record en carrière pour le meneur le plus rapide de la NBA. Seul lui semblait réellement motivé côté Kings et a tenu la baraque à lui tout seul un long moment, avant de devoir s’incliner devant autant d’errements défensifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap