L’incroyable histoire de la draft de Bruce Jenner

0
(0)

Nous sommes une soir de draft 1977 à New York où pour la première fois, 4 anciennes équipes de l’ancienne ligue ABA intègrent la NBA (les Pacers, les Nuggets, les Nets et les Spurs). C’était une époque où les soirées drafts duraient une semaine car il y avait… 10 tours !

Les Kansas City Kings (qui arriveront à Sacramento en 1985) ont la chance d’avoir le deuxième choix après un échange avec les nouveaux Nets et sélectionnent Otis Birdsong. Bon ok il sera All-star mais sincèrement personne ne s’en souvient, tout le monde s’en fout et c’est même pas le sujet. 

Après avoir sélectionné bon nombre de joueurs vint ce 7eme tour et à la huitième place (139eme pick sur la globalité) les Kings font le choix de Bruce Jenner. Choix étrange vous me direz, mais lors de cette draft, le Jazz séléctionnent Lusia Harris en 137eme choix, une des meilleures joueuses universitaires et médaillée olympique avec Team USA. Encore plus fort, les Lakers ont tenté plus tard de drafter … Scooby Doo et une chaise en bois ! Autant dire que la NBA a commencé à comprendre que faire 10 tours par draft, bah à la fin t’as plus d’idées et que même le fleuriste du coin pouvait se pointer et revêtir un uniforme NBA. Mais revenons à nos moutons. 

Bruce Jenner est donc sélectionné ! Fraîchement médaillé aux JO de Montréal où il bat 4 records personnels, il jouera aussi au basket 4 ans dans sa fac de Graceland entre 1969 et 1973.

Evidemment, ce  choix est surtout un coup marketing d’une équipe en quête de projecteurs et de respect dans une ville totalement fan des Chiefs en NFL. Le coup était tellement commercial qu’une soirée spéciale Bruce Jenner est envisagée, sponsorisée par la célèbre marque de céréales Wheaties, où les invités seraient repartis avec leur mini box à l’effigie de l’athlète. Mais cela ne sera jamais fait.

Cependant, Jenner est quand même présenté aux fans et à la presse avec un jersey floqué 8618, soit son nombre total de points obtenus pendant l’olympiade. Il signe flopée d’autographes à tout le monde ce soir là, fans et membres du personnel de la franchise, prend autant de photos que ses filles prennent de selfies en une heure, serre des mains sourire aux lèvres.

La farce s’arrêtera le lendemain où Jenner déclinera la signature en NBA et continuera sa carrière de décathlonien avant de devenir bien plus tard une star de télé réalité américaine.

Connu également pour être le parent de Kendall et Kylie Jenner et le beau-parent des sœurs Kardashian, Bruce décidera en 2015 de changer de sexe et de prendre le prénom de Caitlyn.

Pour faire court : en 1977, les Kings ont drafté l’actuelle belle-mère de Devin Booker.

Son nom figurera à jamais dans l’histoire de la draft… et des Kings.

Avez-vous aimé cet article ?

Note moyenne 0 / 5. Notes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap