Exemplaire et régulier, Harrison Barnes réalise un début de saison sous-estimé

Crédit photo : Kimani Okearah

Le début de saison des Kings fait parti des surprises de ce début de saison. Une surprise aussi pour la Kings Nation vu les attentes initiales à Sacramento. Un joueur montre une régularité et une concentration exemplaires depuis le premier match en donnant l’exemple pour le reste de l’effectif. 

Notre vétéran Harrison Barnes est bien l’une des causes de ce que l’on peut qualifier, malgré certaines défaites inquiétantes, de bon début de saison. Le Forward de 28 ans a posé ses bagages à Sacramento après un transfert hivernal en février 2018, à quelques jours de la fin de la Trade Deadline. Capable de jouer sur le poste d’ailier et d’ailier fort, ses capacités au scoring ainsi qu’une aptitude défensive tout à fait convenable lui permettent de contribuer sur n’importe quel secteur du jeu. Son manque de régularité offensive laisse cependant quelques traces dans l’efficacité des Kings à punir leur adversaire. Pourtant, le Front Office finit par le prolonger pour 4 ans et 85 millions de $ à la free agency de 2019. 

Un impact bien visible, sur et hors du terrain

Trop cher pour certains, après 1 saison et demie, le champion NBA de 2015 affiche néanmoins des statistiques acceptables à hauteur de 14.4Pts, 5.2Rbds et 2Pds par match à 47.2% au tir et 39% derrière l’arc. Au-delà de son apport statistique, il assure son rôle de leader et de joueur expérimenté sur le circuit NBA. Il permet de maintenir la concentration de l’équipe tout en encadrant nos jeunes joueurs qui cherchent à se faire une place plus ou moins importante dans la ligue. 

Sa présence dans le roster ainsi que dans la franchise est plus que bénéfique. Au-delà du basket-ball, Barnes se mobilise énormément dans les combats sociaux, notamment celui pour l’égalité et la justice envers la communauté afro-américaine (Black Lives Matter) qui est lié au combat contre les violences (donation de 200 000 $ pour aider les familles victimes de violences policières ou de violences armées). Il est une figure appréciée, respectée et son impact social est plus que le bienvenu pour la communauté de Sacramento, elle aussi très active sur ce domaine ô combien important. 

Elément essentiel pour l’équipe ou une monnaie d’échange ?

Pendant l’été 2020, alors que la franchise est de nouveau en phase de transition après l’échec de l’ère Divac et l’avènement de Monte McNair, les débats fusent sur la possibilité ou non de transférer l’ailier. Le nouveau GM des Kings semble vouloir récupérer de la flexibilité financière, notamment pour les prochaines free agency. Avec une côte plutôt basse par son contrat (pourtant dégressif), difficile de trouver une contrepartie acceptable, surtout dans un marché impacté par la crise sanitaire actuelle. Il entend néanmoins dans nos premières confrontations à rappeler qu’il peut toujours être un joueur utile. 

On pourra toujours trouver quelque chose à dire sur lui à cause de son contrat. En revanche, on ne peut qu’être satisfait de l’apport de Barnes dans ces 9 premiers matchs. Il faut d’abord parler de la régularité de ce dernier qui fait un bien fou dans l’attaque avec 50 % au tir et 36,7% à 3 pts (4 tentatives par match). Son shoot n’est pas sa seule arme puisqu’il lui arrive de martyriser les défenses au poste-bas et près du cercle, avec des choix de tirs plutôt justes et un touché redoutable.

Son jeu sans ballon lui laisse l’occasion de punir ceux qui l’oublieraient un peu trop et malgré sa vitesse plutôt modérée, c’est avec concentration et méthode qu’il parvient à faire souffrir les rotations défensives adverses. Rajoutons à cela son positionnement défensif global, son effort habituel sur l’homme ainsi qu’une capacité de création correcte et nous avons là un two-way player d’une efficacité redoutable.

Résultat des courses ? 17.4Pts, 6.8Rbds, 3.3Pds en 34 minutes par match (avec une box +/- de -3.5, seul petit point noir), nombres qui montrent sa confiance actuelle ainsi que la confiance de Walton envers son joueur. 

Que l’on soit pour ou contre un trade, son début de saison fait très plaisir dans les deux cas et explique aussi le démarrage au taquet de nos rois. Il faudra cependant confirmer la régularité de son jeu, afin de voir s’il est capable de tenir ce rythme sur la durée. En attendant, on valide fort ! 

Crédit photo : Kimani Okearah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap