Les Kings s’inclinent face aux Blazers dans un duel à distance

Dans cette nouvelle nuit mouvementée au sein de la grande ligue qu’est la NBA, nos Kings accueillaient les Blazers pour un second match après une vilaine correction subie samedi dernier (125-99 Portland).

Une envie de victoire se faisait sentir après ce violent blowout. Il y a eu de l’action, beaucoup d’actions et surtout une symphonie offensive de part et d’autre. Entre deux défenses bien rouillées (Portland 25ème et Sacramento 29ème defensive rating de la NBA), la clé du match se trouvait donc dans la capacité à entretenir son artillerie offensive et à exécuter correctement système et transition en tout genre.

Il y a du bien, du moins bien mais surtout beaucoup de frustration. De la part des joueurs, de leur défense mais surtout de la part d’un monsieur sur le banc…

1 QT : 43-33 Kings

Oui, encore une bonne entame de match pour les jeunes rois. Une bonne adresse en général (68.2% au tir) et surtout une réussite insolente de loin (63.6% à 3pts pour 11 tentés) nous permettent de prendre le large dès le début du match et de poser une distance avec nos adversaires. Les joueurs se trouvent plutôt bien d’ailleurs malgré un mouvement de ballon en dent de scie durant ces 12 premières minutes de jeu (12 passes décisives sont tout de même à noter).

Il faut aussi noter l’excellent premier quart-temps de notre meneur en chef De’Aaron Fox, auteur de 15Pts avec une bonne adresse ainsi qu’une agressivité qui donne le ton chez les Kings. Néanmoins, les mêmes problèmes refont surface avec une défense un peu légère et surtout dans le périmètre (36,4% à 3pts pour 15 tentés du côté des Blazers). Malgré un apport aux rebonds plutôt satisfaisant, on sent de la fébrilité lorsqu’il s’agit d’exécuter les rotations défensives. Allez Walton, cette fois-ci tu as compris ?…

2 QT : 66-63 Kings

Force est de constater que le début du second quart-temps est à sens unique. Sacramento exécute correctement son plan de jeu et son « plan défensif ». Une adresse encore en deçà (47.6% au tir) mais la mire du parking est toujours en place (50% à 3pts pour 8 tentés). Nous arrivons même à creuser l’écart de 20 points. Lorsque l’on voit cela, on se dit qu’il est impossible que l’adversaire puisse recoller au moins dans ce quart-temps. Naïfs que nous sommes, benêt que je suis.

C’était sans compter le réveil de Damian Lillard et de ce diable de Christian James. Quelques bombes du périmètre (54.5% à 3pts pour 11 tentés à Portland), une mauvaise manie de laisser une distance- terre/lune pour les snipers adverses et les revoilà à l’affût, prêt à tout pour prendre le lead. Leurs rebonds offensifs nous font mal (4-1 pour l’adversaire) ainsi que leurs contres (3-0). On sent aussi un peu plus de mal à exécuter offensivement et le manque de systèmes n’aide en rien la chose. Tout reste à faire et on sait que le 3ème quart-temps, ô combien maudit pour les Kings, va être décisif dans la bonne conduite de ce match.

Boxscore mi-temps

  • Fox : 16Pts, 3Rbds, 4Pds
  • Hield : 12Pts, 5Rbds, 3Pds
  • Haliburton : 11Pts, 2Rbds, 6Pds
  • Barnes : 8Pts, 4Rbds, 3Pds

3QT : 105-100 Kings

Nous jouons encore sérieusement en ce début de 3ème quart-temps et nous prenons le large, notre adresse étant encore insolente (56.5% au tir et 66,7% à 3pts pour 9 tentés). Il faut noter le bon passage de Marvin Bagley qui provoque 2 charges offensives et montre quelques bonnes choses dans sa défense en terme d’intensité. En attaque, il laisse le jeu venir à lui et sanctionne dès qu’on lui donne l’occasion, au cercle et même du parking. Fox continue son match de patron et c’est un quart- temps enfin sérieux qui se profile… sauf que non.

Non, Sacramento va encore une fois voir son plan de jeu dérailler et l’adversaire revenir petit à petit au score. Une défense en dent de scie, les minutes passant et les joueurs donnant tout de l’autre côté du terrain. Une attaque qui grince et une volonté de mieux faire du côté des Blazers vont encore une fois mener à une remontée au score des opposants. Une adresse plutôt bonne des joueurs de l’Oregon (54.2% au tir) et quelques séquences défensives maîtrisées laissent une porte ouverte… trop ouverte. C’est peut-être le moment de mettre quelques systèmes et un semblant de défense collective pour les 12 dernières minutes mon Walton… Qu’en dis-tu ?

4QT : 126-133 Portland

Apparemment, il n’a pas daigné répondre à la question que beaucoup de fans se posent. Un run de 7-0 des Blazers pour commencer ce quart-temps qui va rimer avec « frustration » jusqu’à la fin de celui-ci. Notre adresse est en chute libre, que ce soit au tir total (36.8% au tir) mais surtout à 3pts (20% de loin pour 10 tentés!!). Un 1/6 bien sale de Buddy Hield va bien participer à la méforme des Kings dans le dernier acte. Une défense toujours décevante et aucun changement ne semble venir du banc, Luke Walton étant sûrement occupé à bien remettre son masque. Des rebonds non sécurisés, des fulgurances personnelles sans pour autant qu’elles soient mises en avant par le collectif mais surtout un Damian Lillard clutch (40Pts, 13Pds) et un McCollum des grands jours (28Pts, 7Rbds et 10Pds) qui vont en finir une bonne fois pour toute avec les pensionnaires de Californie.

Aucune exécution, tant sur le plan défensif et offensif. Et c’est là qu’il y a un problème, dans l’exécution. Il n’est pas anodin d’insister sur cette notion car elle n’est pas totalement imputable aux joueurs malgré des choix plutôt douteux aussi de leur part. Si nos rois en viennent à prendre ces choix, c’est qu’il n’y a aucun système de prêt pour eux, aucun plan afin de sécuriser quelques points mais surtout… aucune prise de risque et un 5 de fin des plus statiques. Pourquoi ne pas sortir Barnes qui était en difficulté (11Pts, 6Rbds, 3Pds à 3/9 au tir) pour tenter d’y rentrer un Bagley plutôt en vue dans ce match et qui n’avait joué que 19 minutes. Rien à faire et surtout rien à dire de plus tant la constante Walton pèse parfois sur nos fins de matchs.

Résultat : Défaite

Que dire de plus si ce n’est que nous avions ce match entre les mains et plusieurs fois d’ailleurs. Néanmoins, il aura suffi d’une équipe de Portland plutôt bonne mais pas exceptionnelle et de deux potentiels candidats aux all-star game pour venir à bout de notre asile préféré malgré un Fox, Hield et Holmes de gala.

Cela fait 5-7 et des inquiétudes toujours plus nombreuses sur le plan défensif. Il faut noter aussi une première performance plutôt moyenne d’Harrison Barnes et un match satisfaisant de la part d’Haliburton mais aussi de Bagley. Nous espérons (en vain) que Luke Walton va enfin arrêter de faire semblant et commencer à ressembler à un vrai coach. Ce serait salutaire pour les fans mais aussi pour la franchise.

Boxscore finale

  • Fox : 29Pts, 6Rbds, 6Pds, 9/18 au tir
  • Hield : 26Pts, 6Rbds, 5Pds, 8/18 à 3pts
  • Haliburton (quel rookie) : 17Pts, 5Rbds, 9Pds
  • Holmes : 17Pts ; 9Rbds, 6Pds, 1Blk
  • Bagley : 11Pts, 6Rbds, 1Pd, 1Blk (19 minutes)
  • Barnes : 11Pts, 6Rbds, 3Pds, 3/9 au tir

Crédit photo : Rocky Widner / Getty Images

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap