Richaun Holmes : la saison de la consécration ?

À la signature de son contrat à l’été 2019, Richaun Holmes était destiné au rôle de troisième pivot. Aujourd’hui solidement installé au poste de titulaire à Sacramento, le 37ème choix de la Draft 2015 produit la meilleure saison de sa carrière.

Interrogez n’importe quel fan des Kings et il vous le dira, Richaun Holmes est rentré dans le cœur des fans en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Pivot undersized de 2m08, Holmes compense largement avec ses autres atouts : ses superbes qualités athlétiques combinées à une énergie débordante font de lui un joueur productif des deux côtés du terrain. Ajoutez à cela un shoot signature de près (son fameux push shot) extrêmement fiable et une très bonne maitrise du pick-and-roll, et vous obtenez un modèle d’intérieur unique en son genre.

Déjà surprenant la saison passée où il a rapidement intégré le cinq majeur après les déboires de Dedmon, le pivot de 27 ans a très probablement atteint son prime cette saison malgré un début d’exercice plus que compliqué pour les Kings. Il aligne ainsi ses meilleures moyennes en carrière aux points (14), à la passe (1.9), à l’interception (0.9), au contre (1.4) et aux lancers-francs (84.4%). Tout ceci étant à combiner avec ses 7.5 rebonds (dont 2.7 offensifs) et une réussite au tir exceptionnelle (68.8%) qui fait de lui le joueur le plus adroit de NBA.

Les fautes à répétitions (4.3 par match) peuvent rendre ses prestations frustrantes mais il est capable de coup d’éclats inattendus, en témoignent ses deux matchs à 6 passes décisives puis 6 interceptions cette saison.

S’il fait figure d’extra-terrestre dans une ligue dominée par les stretch five, ses performances ne passent pas inaperçues puisqu’il a récemment été désigné par Bleacher Report comme étant le joueur le plus sous-coté du championnat.

Capable d’enflammer le banc et le public (quand il y en a) sur un alley-oop conclu avec force ou sur un rebond offensif déterminant, Richaun Holmes est typiquement le genre de joueur qu’il est impossible de détester. Son moteur sur le parquet et son attitude discrète hors des terrains renforcent cette image de coéquipier idéal.

A l’aube son nouveau contrat, il ne fait aucun doute qu’il sera convoité par bon nombre d’équipes compétitives à la recherche d’un pivot energizer. Si Rich ne touche actuellement que 5 millions de dollars, ce qui en fait au passage un des joueurs les plus rentables de la ligue, il pourra prétendre à bien plus dès l’été prochain s’il maintient ce rendement. En tant qu’agent libre non-protégé, il sera libre de signer où il veut, mais nul doute que Monte McNair se posera sérieusement la question de sa prolongation.

Holmes est un rayon de soleil dans la grisaille de Sacramento, qui présente actuellement une des pires défenses de l’histoire de la NBA sur le plan statistique. 

Malgré tout, la très bonne saison du pivot pourrait être celle de la consécration avec la signature d’un contrat bien juteux, à Sacramento ou ailleurs. Si son départ serait un nouveau déchirement pour les fans, il fait assurément partie de cette catégorie de joueurs à qui l’on souhaitera toujours le meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap