Bilan de la saison : Buddy Hield

La saison 2020-2021 a rendu son verdict, nos rois ne sont toujours pas admis pour les joies de la post-season, obligés de regarder cette fête incroyable depuis leur canapé. Beaucoup de choses sont à pointer du doigt et notamment les performances de certains joueurs clés de notre effectif. Redécouvrons ensemble leur saison, avec les hauts et les bas. Il est l’heure de rendre le verdict pour Buddy Hield.

Résumé de la saison

Notre sniper des Bahamas nous a encore une fois gratifié d’une saison pleine de frustration, entre coups de chaud incroyables et décisions stupides. Malgré une saison plutôt honnête au shoot du périmètre (39.1% à 3 pts), cela reste sa pire statistique en carrière depuis sa saison rookie (même pourcentage). Ses pourcentages au tir sont pour le moins décevants avec un petit 40.6%. Pas facile de se penser scoreur triple menace alors qu’on est incapable de poser un dribble sans perdre le ballon. En parlant de pertes de balles, on peut le remercier d’avoir était l’auteur de turnovers très dommageables pour notre saison (Portland s’en souvient très bien). Il est à quasiment 2 turnovers par match.

Il ne faut toutefois pas regarder seulement le verre de whisky à moitié vide et féliciter une progression dans la création pour ses coéquipiers. Il finit la saison avec plus de 3.5 passes décisives par match, sa meilleure statistique en carrière dans ce secteur du jeu. Nous pourrions vous dire que le joueur en soit n’est pas mauvais et cela est vrai. Le seul problème est que ses prestations sont chères payées quand on regarde son rendement. Cette saison, ce sont 24.2 millions de $ donnés par les Kings, de quoi hérisser les poils du banquier. Il s’agit peut être sa dernière saison sous nos couleurs, si McNair arrivait à trouver une franchise qui voudrait bien de Chavano. 

Sa meilleure performance de la saison

  • Vs Dallas Mavericks le 02/05/2021
  • 27 pts – 3 pds – 6 rbds à 60% à trois points (10 tentatives) avec un +/- de +17

Cette performance paraît anodine dans les statistiques primaires mais quand on regarde son pourcentage à 3 pts, on peut dire qu’il en a énervé plus d’un ce soir là chez les Mavs. D’une propreté impeccable avec quelques passes plutôt bien senties, il sort une prestation très honorable. Il tue d’ailleurs le match en fin de 4ème QT avec un tir du parking assassin au buzzer des 24 secondes. C’est ce Buddy Hield que l’on aime, plutôt discret mais impérial dans le scoring et dans l’implication.  

Sa pire performance de la saison

  • Vs Los Angeles Lakers le 02/04/2021
  • 7pts – 3 pds – 6 rbds – 3 stls à 27.3% au tir, à 11.1% (9 tentatives) à 3 pts 

Bon, il est vrai que les 3 interceptions sauvent son bilan pour ce match mais lorsque l’on sait que Hield est la deuxième option offensive des Kings, voir ces pourcentages nous ferait presque regretter de ne pas être né aveugle. Ce soir là, Buddy Hield s’est transformé en « gencives » (petit surnom affectueux, rien de méchant… enfin presque). Catastrophique sur ses choix de tirs, incapable de trouver la mire et d’enchainer les paniers, la soirée fut difficile pour Chavano. La défaite de 21 points d’écart contre le rival de toujours vient parachever ce match cauchemardesque pour les Kings et surtout pour lui.  

Les + de la saison

  • Une valeur sûre derrière l’arc, quoiqu’on en dise.  
  • Une amélioration dans sa qualité de passe. 
  • Une capacité au scoring indéniable 

Les – de la saison

  • Ne souhaite toujours pas aller sur le banc et enfin accepter un rôle de 6th man 
  • Incapacité à dribbler qui devient pénible  
  • Incapacité à diriger le jeu (la logique Walton) 
  • Son salaire 
  • Une mauvaise utilisation de ses atouts  

Même si la saison reste limite, il est difficile de se passer de sa capacité à shooter du périmètre. Enlevez Hield du roster et tentez de me trouver un joueur constant dans sa capacité de tir à 3 pts… Vous n’y arrivez pas ? C’est normal. Son contrat est réellement un problème pour nos finances et McNair n’hésitera pas à l’envoyer ailleurs si cela lui permet d’avoir une meilleure marge de manoeuvre. Wait & see…


Crédit photo : Rocky Widner / Getty Images

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap