[Draft 2021] Jonathan Kuminga : Le meilleur défenseur de la Draft ?

Les Kings ont de l’espoir de récupérer le premier choix de la draft 2021, cérémonie annuelle des futurs grands joueurs (ou non) de la NBA dans ce qui s’annonce comme une saison de tanking en bonne et due forme. La prochaine cuvée qui a fini sa saison il y a peu et qui a tout donné sur les parquets pour pouvoir entendre son nom de la bouche de Adam Silver. Afin de vous préparer à ce grand moment de la saison NBA (surtout à Sacramento), Sacramento Kings France se glisse dans la peau des recruteurs pour vous dresser les profils d’une draft annoncée de haut niveau. 

Présentation

  • Identité : Jonathan Kuminga
  • Nationalité : Congolaise (RDC)
  • Université : G League Ignite / 1ère année
  • Poste : Ailier / Ailier-Fort
  • Mensurations : 2m03, 95 kg
  • Âge : 18 ans (né le 06/10/2002)

Annoncé dans le top 5 de cette draft (top 5 jugé au-dessus de la concurrence), Jonathan Kuminga est l’un des plus jeunes joueurs de cette cuvée mais également l’un des plus talentueux, capable de tout faire défensivement et avec un shoot déjà plutôt bien développé. Vu comme le prospect parfait par certains observateurs des Kings, il est encore un joueur frais qu’il faudra développer parfaitement. 

Statistiques 2020 – 2021

  • 32.8 minutes
  • 15.8 points (49.1% au tir)
  • 7.2 rebonds
  • 2.7 passes
  • 1 interception
  • 0.8 contre

Forces

Comment ne pas parler de l’athlétisme de Jonathan Kuminga quand on évalue les forces du joueur. Doté d’une envergure de 2 mètres 11, le diamant congolais impressionne par sa facilité physique, à la détente, à la puissance, à la vitesse. 

Offensivement, le joueur de G-League est beaucoup moins frustre qu’il n’y paraît. En effet, il possède un shoot plus qu’honnête malgré des pourcentages qui laissent à désirer (24.6% à 3 points et 62.5% aux lancers). Sa mécanique est plutôt bonne et le joueur reste une menace derrière la ligne mais également à mi-distance ou il s’est avéré très efficace. Il a prouvé au long de la saison un toucher proche du cercle plutôt convaincant, qui pourrait lui permettre de mettre des points « facilement » en NBA.

Défensivement, sa puissance, sa mobilité mais également son physique lui permettent de défendre à peu près tous les postes avec une facilité déconcertante. Il est capable d’empêcher un pivot d’agresser le cercle mais aussi un meneur de prendre de la vitesse afin de passer devant le défenseur. Son QI défense est presque au niveau de son physique, c’est dire le niveau du garçon de ce côté-là du terrain. 

Faiblesses

Offensivement, Jonathan Kuminga est pour l’instant un créateur très limité, qui n’est pas capable de lire la défense adverse et de réaliser le bon choix au bon moment. Avec son handle très moyen, il se retrouve vite déstabilisé face à des défenseurs solides. 

Le plus gros point faible du prospect est, pour moi, sa création pour les autres. Dans une NBA ou de plus en plus de joueurs sont capables de prendre le jeu en main (coucou Julius Randle), Jonathan Kuminga doit absolument trouver le moyen de devenir un créateur honnête pour ses coéquipiers. 

Pour finir, le joueur de G-League doit absolument gagner en régularité au shoot pour devenir une solution viable offensivement, notamment face à des joueurs qu’il aura plus de mal à surpasser physiquement comme ça a pu être le cas avec la G-League Ignite. 

Analyse

Jonathan Kuminga est bien l’un des 5 plus gros talents de cette cuvée 2021. Candidat aux All-Defensive Team dès la première année, il est une arme physique tant il semble capable d’éteindre la majorité des joueurs. Encore jeune et à polir offensivement, le congolais apporterait à Sacramento son aisance physique et formerait un duo défensif avec Tyrese Haliburton tout simplement énorme. La gestion de Monte McNair dans le dossier Harrison Barnes pourrait permettre à Kuminga d’atterrir en Californie (ou pas). 

Highlights


Crédit photo : Getty Images

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap