[Draft 2021] Ziaire Williams : Un gros manque mais un joueur complet

Les Kings ont de l’espoir de récupérer le premier choix de la draft 2021, cérémonie annuelle des futurs grands joueurs (ou non) de la NBA. La prochaine cuvée a tout donné sur les parquets pour pouvoir entendre son nom de la bouche de Adam Silver. Afin de vous préparer à ce grand moment de la saison NBA (surtout à Sacramento), Sacramento Kings France se glisse dans la peau des recruteurs pour vous dresser les profils d’une draft annoncée de haut niveau. 

Présentation

  • Identité : Ziaire Williams
  • Nationalité : Américaine
  • Université : Stanford / 1ère année
  • Poste : Ailier / Ailier-Fort
  • Mensurations : 2m01, 88 kg
  • Âge : 19 ans (né le 12/09/2001)

Après avoir joué avec Bronny James et Zaire Wade (les « fils de ») à Sierra Canyon High School, le jeune Ziaire Williams est content de s’être éloigné de l’attention médiatique dans la fac de Stanford en conférence Pac-12. Néanmoins, ce choix d’université ne l’a pas empêché de garder l’attention des scouts NBA sur son profil. 

Statistiques 2020 – 2021

  • 27.9 minutes
  • 10.7 points (37.4% au tir)
  • 4.6 rebonds
  • 2.2 passes
  • 0.9 interception
  • 0.6 contre

Forces

Physiquement, Ziaire Williams vient garnir une draft de joueurs impressionnants physiquement. En effet, le joueur de Stanford est un athlète très solide avec une envergure mesurée à 2 mètres 09. Malgré un manque de poids pour sa taille, le joueur a montré sa capacité à bien utiliser son physique, notamment défensivement. 

Offensivement, le Cardinal a déjà un jeu off-ball qui fait parti des meilleurs de cette cuvée 2021. Malgré des pourcentages au shoot très décevants, Williams se trouve régulièrement au bon endroit et il utilise parfaitement les espaces laissées par la défense adverse. Sans être un grand créateur il est capable d’adresser quelques passes bien senties à ses coéquipiers.  

Défensivement, malgré son poids, la star de Stanford est un rebondeur plus que solide, grâce notamment à une belle détente et à un très bon sens du timing. Le QI défensif du joueur lui permet également de réaliser des interceptions et des contres et d’être rarement pris à défaut par les attaquants adverses. 

Faiblesses

Le shoot ! Ziaire Williams pourrait (devrait) avoir des moyennes beaucoup plus élevées au shoot et plus précisément à 3 points ou il n’est qu’à 29.1% des tirs réussis (avec une moyenne de 4 tentés par match). Malgré une mécanique très bonne, il ne trouve pas encore le chemin du panier. Il a également démontré une tendance à se liquéfier au contact lorsqu’il s’approche du cercle, ce qui lui coûte des points mais aussi des lancers. 

Malgré un bon défenseur, Williams a, pour l’instant, tendance à se jeter sur l’interception et le contre plutôt que de réaliser le shut-down de son adversaire alors qu’il a les capacités physiques pour le faire. Son passage à la musculature NBA pourrait l’aider à s’améliorer dans ce sens. 

Pour finir, il doit absolument mieux comprendre le jeu pour être NBA ready. Au delà de son physique, qu’il doit épaissir, Ziaire Williams a encore tendance à faire des erreurs un peu bêtes qui pourrait lui coûter des minutes avec un coach qui ne prend pas les bonnes décisions (coucou Luke Walton).

Analyse

Ziaire Williams reste une énigme dans cette draft. Sa saison freshman en tant que star de Stanford a été plus que décevante, notamment au tir. Il reste néanmoins un joueur physique, bon défenseur et avec un jeu off-ball déjà paré pour la NBA. Avec de la régularité au shoot, le joueur serait un 3&D au minimum dans la grande ligue, et plus si affinités. Comme tous les postes 3 de cette draft, la question est de savoir quel est le projet de Monte McNair avec Harrison Barnes. 

Highlights


Crédit photo : CBS Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap