Bilan de la saison : Harrison Barnes

La saison 2020-2021 a rendu son verdict, nos rois ne sont toujours pas admis pour les joies de la post-season, obligés de regarder cette fête incroyable depuis leur canapé. Beaucoup de choses sont à pointer du doigt et notamment les performances de certains joueurs clés de notre effectif. Redécouvrons ensemble leurs saisons, avec les hauts et les bas. Il est l’heure de rendre le verdict pour Harrison Barnes.

Résumé de la saison

16.1 pts – 3.5 pds – 6.6 rbds à 49.7% au tir et 39.1% à 3pts

Notre vétéran sort une saison très honnête avec des statistiques satisfaisantes et une polyvalence toujours aussi utile. Jeu au poste, mi-distance, tir du périmètre et drive, tout est là. Son jeu a pris en maturité et on voit bien que le champion NBA 2015 arrive à son prime. Il y a eu plus de régularité et c’est quelque chose qu’il faut souligner. Malgré une saison chaotique sur le plan collectif, Barnes a su répondre présent lorsqu’il le fallait.

Quelques blessures ont gâché cette belle régularité et on pouvait voir des matchs sans sur le plan individuel. Toutefois, il a su rester important pour son équipe et peser sans parfois scorer. Les turnovers sont plus nombreux avec 1.6 par match mais cela s’explique avec une prise de risque dans la création pour ses coéquipiers (passant de 2.2 pds la saison dernière à 3.5 cette saison).

Les seuls reproches qu’on pourrait lui trouver sont un manque de leadership lorsque l’équipe a besoin d’un rappel à l’ordre ou bien encore son salaire qui s’élève à 22.2M l’année mais cela n’est pas de son fait. Le positif l’emporte et ce serait un des profils, malgré son salaire, interessant à garder vu le caractère dégressif de son contrat (c’est à dire que son salaire baisse au fur et à mesure).

La meilleure performance de la saison

  • Vs Denver le 06/02/2021
  • 28 pts – 7 rbds – 4 pds – 1 stl à 62.5% au tir et 71.4% à 3 pts (7 tentatives)

J’ai cherché un match à l’image du joueur et j’ai trouvé la meilleure définition avec celui contre les Denver Nuggets (équipe que nous avons sweepé d’ailleurs). Il a tout fait à l’adversaire et lui en a fait voir de toutes les couleurs. Entre ses tirs du parking, son placement offensif, sa clairvoyance sur certaines passes et ses pénétrations toutes en douceur, il permet aux Kings de valider une victoire.

Elle est d’ailleurs importante à ce moment là puisque nous venions de finir les Celtics et que nous allions gagner le lendemain chez les Clippers. C’était sans compter la série de 9 défaites qui nous attendait derrière. Un impact qui se voit aussi en défense pendant le match et qui permet de tenir Denver. Discrétion, impact offensif, défensif et propreté, qu’est-ce qu’on l’aime quand il est comme ça.

La pire performance de la saison

  • Vs Brooklyn le 15/02/2021
  • 4 pts – 3 rbds – 1 pd – 1 stl à 25% au tir

Il n’y a pas grand chose à dire. Harrison Barnes n’était pas dans son match. Aucun tir ne rentrait, il était difficile de contenir l’attaque de Brooklyn malgré quelques absences. Un impact limité donc mais qui précède une absence de quelques matchs pour le Black Falcon… avant d’enchaîner un mois de février satisfaisant sur le plan individuel.

Les + de la saison

  • Polyvalence offensive
  • Une meilleure régularité
  • Un impact extra-sportif

Les – de la saison

  • Salaire
  • Un leadership encore trop discret
  • … et c’est tout ?

Harrison Barnes fait partie de ces joueurs qui pourraient gagner en régularité au fur et à mesure et avoir un impact plus fort sur les matchs des Kings. Sa valeur sur le marché NBA est cependant haute et les playoffs vont surement faire des déçus. Ces derniers pourraient alors tenter le pari Harrison Barnes qui viendrait s’éclater sur les ailes en tant que titulaire ou même en tant que sixième homme de luxe. Attention à son prix qui reste tout de même élevé la saison prochaine (20.2 millions de $).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap