Bilan de la saison : Richaun Holmes

La saison 2020-2021 a rendu son verdict, nos rois ne sont toujours pas admis pour les joies de la post-season, obligés de regarder cette fête incroyable depuis leur canapé. Beaucoup de choses sont à pointer du doigt et notamment les performances de certains joueurs clés  de notre effectif. Redécouvrons ensemble leurs saisons, avec les hauts et les bas. Il est l’heure de rendre le verdict pour : Richaun Holmes.  

Résumé de la saison

14.2 pts – 8.3 rbds – 1.7 pds – 1.6 blks à 63.7% au tir et 79.4% aux lancers-francs 

Cette saison était l’occasion pour Richaun de montrer l’étendu de ces capacités car il doit rentrer dans une free agency 2021 avec l’objectif d’obtenir un gros contrat. On peut simplement dire que non seulement, il a montré son caractère besogneux et énergique, mais il a aussi amélioré ses statistiques individuelles. On observe une augmentation dans les points, dans les passes décisives et dans les contres (1.9 pts, 0.7 pd et 0.3 blk de plus que la saison dernière). Richaun Holmes est l’une des seules valeurs sûres des Kings cette saison, montrant qu’il avait une envie de tout donner sur le terrain. Malgré une intensité collective en dent de scie, il a su se détacher individuellement et prouver qu’il pouvait être un joueur intéressant sur le poste 5.

Offensivement, il est capable de faire la différence au poste, en transition mais aussi à mi-distance avec son push-shot. Sur pick&roll, il est capable de terminer correctement l’action, même s’il faudrait plus s’attacher à faire de vrais écrans plutôt que de vouloir à tout prix aller au cercle. On a bien vu aussi certaines fulgurances en défense. Toutefois, de là à se décréter comme l’un des meilleurs pivots 2-way de la NBA, il y a encore du chemin. C’est justement sur ce point qu’il faut rebondir. 

Malgré une énergie débordante, certains problèmes ont pu être observés côté défense. Il n’est pas le seul fautif, la défense collective étant catastrophique (pire défense de la NBA cette saison), mais il n’est pas exempt de tout reproche non plus. Il a certaines difficultés à verrouiller sa raquette, à faire les bonnes rotations défensives. Certes, on peut aussi se demander si la composition de l’équipe est faite pour son profil. En revanche, on ne peut que constater certaines limitations quand il s’agit de verrouiller une défense collective. Sa statistique en contre ne peut pas être la seule composante indiquant qu’il est un bon défenseur, ni même le defensive rating lorsqu’il est sur le terrain (114.6) qui reste limite.

Malgré tout, cela reste une bonne saison pour lui. La question désormais est de savoir si elle vaut 20M l’année comme il le prétend dans les médias. 

La meilleure performance de la saison

  • Vs San Antonio le 29/03/2021 
  • 23 pts – 12 rbds – 3 pds – 1 stl – 3 blks à 72,7% au tir

Sa meilleure performance est sujet à débat, d’autres matchs sont surement à citer mais celui-ci est l’exemple parfait de ce que l’on peut attendre de Richaun Holmes. Une bonne finition, un joueur friand des attaques en transition, quelques push-shots bien placés ainsi que de la bonne petite passe aux collègues libres dans le périmètre. Difficile de lui demander plus offensivement. 

Lorsque l’on regarde sur le plan défensif, on remarque quelques défenses sur son adversaire direct plutôt honnêtes ainsi que des contres bien sentis pour protéger son cercle. Son agressivité lui permet aussi de chercher des lancers-francs à des bons moments dans le match pour garder l’ascendant. Sa réussite dans ce registre du jeu et son agressivité le rendent dangereux lorsqu’il se décide à jouer au poste. Encore une fois, ce match nous montre l’utilité d’Holmes à Sacramento et il reste une pièce importante de l’équipe. Néanmoins, importante ne veut pas dire indispensable. 

La pire performance de la saison

  • Vs Miami 30/01/2021 
  • 4 pts – 6 rbds – 1 pd – 1 stl – 1 blk 

Il est difficile de trouver une vraie mauvaise performance pour Holmes car il se donne à chaque rencontre. Le match à Miami reste un match où Holmes s’est retrouvé limité. Il n’a pas su peser comme il sait le faire. À sa décharge, son client du soir, Bam Adebayo, lui a rendu la vie difficile. Il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est que lorsqu’un pivot plus all-around se tient face à lui, difficile de tenir son matchup.  

Les + de la saison

  • Amélioration notable de son jeu global 
  • Energizer de luxe 
  • Jeu offensif solide…

Les – de la saison

  • Tendance à prendre trop de fautes bêtes 
  • Impact limité en défense pour un big men  
  • …mais qui reste limité dans la NBA moderne 
  • Ne sait pas poser un écran 

Certains diront que le bilan est dur. Pourtant, il est important de faire la part des choses et de ne pas laisser ses affinités avec le joueur prendre le dessus. Richaun Holmes saigne violet et a réaffirmé son amour pour Sacramento. Il a tout donné et à chaque match, ce qui est remarquable. Son énergie et son apport sur le terrain restent indéniables et il est aimé de la communauté pour toutes ces raisons.

Or, il faut se poser les bonnes questions quant à la suite ou non de son aventure à Sacramento. Va-t-il persister et continuer avec les Kings comme ses dernières sorties médiatiques l’indiquent ? Si oui, à quel prix ? Que vaut réellement Richaun Holmes sur le marché des agents libres ? 20 millions de $ ? Tant de questions qui trouveront certainement des réponses cet été… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap