[Draft 2021] Scottie Barnes : Pas de tir mais un défenseur élite

Les Kings ont de l’espoir de récupérer le premier choix de la draft 2021, cérémonie annuelle des futurs grands joueurs (ou non) de la NBA. La prochaine cuvée a tout donné sur les parquets pour pouvoir entendre son nom de la bouche de Adam Silver. Afin de vous préparer à ce grand moment de la saison NBA (surtout à Sacramento), Kings France se glisse dans la peau des recruteurs pour vous dresser les profils d’une draft annoncée de haut niveau.

Présentation

  • Identité : Scottie Barnes
  • Nationalité : Américaine
  • Université : Florida State / 1ère année
  • Poste : Ailier-Fort
  • Mensurations : 2m06, 102 kg
  • Âge : 19 ans (né le 01/08/2001)

Après une saison plutôt réussie à Florida State, Scottie Barnes va entrer en NBA avec la ferme intention d’y durer. Si il n’est pas un talent du niveau de Cunningham, Mobley ou Suggs pour ne citer qu’eux, Barnes est un joueur qui pourrait assez facilement trouver sa place dans une rotation, quelque soit l’objectif de la franchise (tank ou titre). 

Statistiques 2020 – 2021

  • 24.8 minutes
  • 10.3 points (50.3% au tir)
  • 4 rebonds
  • 4.1 passes
  • 1.5 interception
  • 0.5 contre

Forces

La grosse force dans le dossier de Scottie Barnes, c’est son physique NBA ready. Doté d’une envergure de 2m18, le prospect de Florida State n’est pas forcément un athlète exceptionnel pour la NBA et il reste plus que solide physiquement. 

La défense du Seminole est tout simplement exceptionnelle. On parle d’un joueur élite de ce côté-là du terrain. Sa longueur et son physique tanké en font déjà un défenseur solide mais il apporte en plus sa mobilité, son leadership et son intelligence de jeu qui en font un potentiel All-Defensive Team. 

Offensivement, Scottie Barnes a montré tout son talent de passeur en transition. En effet, après avoir sécurisé le rebond, il est capable de très vite lâcher le ballon afin de lancer une contre-attaque éclair indéfendable pour l’adversaire. Sa vista l’aide notamment à voir son coéquipier libre avant que personne ne le voit, comme en atteste ses 4 passes par match. 

Faiblesses

Scottie Barnes n’est pas un mauvais shooter, il est le pire shooter de la draft. La mécanique fait mal à voir et serait capable de faire passer Richaun Holmes pour Buddy Hield. Son pourcentage de réussite à 3 points (27.5%) lui rend presque hommage tant on se demande si il est capable de la mettre dans le panier depuis l’extérieur. 

En plus de ce tir catastrophique, le poste 4 de Florida State n’a pas le handle qui lui permettrait de faire des différences en un-contre-un. On a affaire ici à un joueur qui n’est pas capable de contribuer tout de suite offensivement en NBA et il faudra passer des heures à le faire progresser afin de l’intégrer au plan de jeu offensif. 

Analyse

Scottie Barnes est le genre de joueur qui change le niveau de votre défense day one, notamment grâce à sa capacité à switch sur tous les postes (à quelques exceptions près). Néanmoins, il faut comprendre que offensivement il n’est d’aucune utilité pour l’instant. Monte McNair pourrait drafter le projet qu’est Scottie Barnes afin de laisser une dernière chance à Marvin Bagley au poste 4. Néanmoins, il faudra un vrai bon coach (donc pas Luke Walton) afin de permettre à Barnes de s’intégrer le mieux possible à une rotation NBA. 

Highlights

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link
Powered by Social Snap