Kings 112 – Pelicans 99 : première victoire à domicile derrière un Haliburton taille patron

Les Kings ont entamé leur homestand de la meilleure des manières, avec leur première victoire de la saison à domicile face aux Pelicans privés de Brandon Ingram et Zion Williamson. C’est un match qu’il fallait gagner et les Kings ont assuré.

Boxscore

  • Harrison Barnes : 23 PTS, 8 REB, 3 PAD, 4/6 à 3PTS
  • Tyrese Haliburton : 20 PTS, 4 REB, 7 PAD, 4 INT, 2 CTR et le numéro de la femme de Valanciunas
  • De’Aaron Fox : 19 PTS, 5 PAD, 8/14 au tir
  • Davion Mitchell : 12 PTS, 8 PAD (record personnel)

Les +

  • Après 7 matchs à se faire peur ou s’effondrer dans le QT4, les Kings ont enfin livré une fin de match parfaite. Derrière une grosse défense collective et une attaque rodée, ils ont peu à peu mis NOLA hors de portée : seulement 12 points concédés sur la période (4/19 au tir), 5 turnovers provoqués et un run de 14-0… terminé bonsoir.
  • Les Kings ont joué un basket collectif et propre. 7 des 9 joueurs entrés en jeu ont marqué au moins 10 points, preuve de la profondeur de cette équipe. Par ailleurs, les Kings ont délivré 27 passes décisives en équipe pour seulement 8 balles perdues. Plus propre c’est les Spurs 2014.
  • Derrière un Alex Len (12 PTS, 5 REB, 3 CTR) qui s’est imposé physiquement des deux côtés du terrain, un Mitchell très agressif et distributeur et un Hield (11 PTS) maladroit mais impliqué en défense, le banc des Kings a fait la différence quand il le fallait, notamment en seconde période.
  • Les jeunes se régalent : en cumulant 32 points et 15 passes sans le moindre ballon perdu, Haliburton et Mitchell ont livré une prestation quasi parfaite et ont fait étalage de tout leur talent. Future is bright.

Les –

  • Le constat est le même à chaque match et cela mérite encore d’être souligné : les Kings sont incapables de closeout sur les shooteurs extérieurs. Même si l’adresse des Pelicans a décru au fil du match, les pensionnaires de NOLA ont largement artillé en début de partie et ont cueilli les Kings à froid.
  • Les rebonds, les rebonds, les rebonds… Encore trop de rebonds offensifs concédés (8 cette nuit, dont 4 pour Garrett Temple !), les Kings doivent faire de meilleurs efforts sur boxout. Et même si la bataille au rebond n’est perdue que de peu au global (40 contre 37), elle laisse une impression de passivité très désagréable. Battez-vous messieurs !
  • Incapables de distancer leurs adversaires, les Kings auraient bien pu se faire surprendre sans ce superbe QT4. Les attitudes en défense sont trop fluctuantes et les Pels ont su en profiter. 2 threes pour Valanciunas… sérieusement ? Aussi, l’exclusion de Holmes pour deux fautes techniques consécutives en début de QT3 a accouché d’un gros passage à vide que, heureusement, Sacramento a pu combler par la suite. Mais ça ne passera pas à chaque fois.

Prochain rendez-vous vendredi soir, toujours à domicile, contre les Hornets de LaMelo Ball, très en formes en ce début de saison.


Crédit photo : NBCS Sports California

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copy link
Powered by Social Snap