What does the Fox say ? : pas grand chose pour le moment…

La saison 2021-2022 s’ouvre d’une manière inattendue. Un bilan de 3 victoires pour 4 défaites contre des équipes plutôt correctes. Une équipe qui se bat, qui veut contribuer pour la victoire, un rookie qui étonne en défense et Harrison Barnes qui confirme avoir passé un cap. Richaun Holmes, sur qui on avait des doutes, montre tout son hustle et Buddy Hield est adroit (43.5% de loin pour 10 tentatives). Cela serait resplendissant si notre prénommé « franchise player » n’était pas resté en vacances de son côté.

Une saison dernière intéressante…

De’Aaron Fox sort pourtant d’une saison 2020-2021 qui le place maintenant en attente pour la nomination au All-Star Game. 25 points, 7.2 passes décisives, 3.5 rebonds accompagnés de 1.5 interceptions de moyenne sur 77 matchs. Des pourcentages à 3pts (32.2%) et aux lancers-francs (71.9%) qui frustrent les fans de Sacramento mais qui présagent un travail et une amélioration future. Sa saison voit des performances individuelles incroyables dont la plus mémorable reste celle contre les Clippers un 7 février 2021. La fin de saison laisse un arrière-goût amer mais la paire Fox-Haliburton donne une éclaircie dans l’horizon sombre des Kings.

La période estivale laisse présager un travail qui a été fait, notamment en défense où l’équipe s’est illustrée par l’invisibilité de celle-ci la saison dernière (117 pts encaissés par match). Fox rajoute un peu de muscle dans son attirail et nous promet donc une saison explosive. Des comparaisons sont faites avec un certain John Wall 2017 et elles sont flatteuses. Tout ce qu’on pouvait espérer du côté de la Kings Nation, ayant des espoirs de playoffs après 15 années de disette. Certaines séquences vidéos montrent une certaine fierté à défendre de la part du renard. Tous les voyants sont au vert et on s’attend à ce que cette saison soit celle de l’étoile pour le meneur californien.

… mais un début de saison décevant

Après 7 matchs, il y a comme un sentiment de malaise, tant du côté du joueur que du côté des fans. Un impact moindre en attaque, une défense toujours insuffisante et surtout une sensation d’absence chez Fox qui effraie amateurs et experts. Les statistiques de monsieur ? 17.7 points, 6.7 passes décisives et 4,6 rebonds à 36.4% au tir (!!), 15.4% (!!?) derrière l’arc et 63.2% aux lancers-francs. 

Des pertes de balles, des tirs forcés, compliqués ou hors rythme et un manque de percussion dans ces drives. Décevant, insuffisant et très en deçà de ce qu’il a pu proposer lors de ses deux dernières saisons. Les questions fusent, comment cela se fait-il ? Quelle est la raison de ce mauvais passage ? Sa prise de masse musculaire ? Une blessure ? Personne n’a la réponse mais ses coéquipiers et son coach ont souhaité apporter des réponse partielles.

Un groupe derrière son leader

Commençons d’abord avec Luke Walton. Le Head Coach des Kings assure ne pas être inquiet à la sortie de la défaite contre le Jazz. Il a notamment loué son éthique de travail lors de la conférence de presse d’après-match :

L’année dernière, on a connu deux grosses séries de victoires durant lesquelles il nous a portés la majeure partie du temps. C’est un travailleur acharné, il est passionné, se soucie de tout et il veut gagner. Il n’y a aucun doute dans mon esprit que lui et nous allons y arriver.

Luke Walton via la traduction de BasketUSA

Quand vous avez des difficultés, la meilleure façon de vous en sortir est de travailler plus dur, de vous battre, de croire en ce que vous faites et en vos coéquipiers. C’est ce que De’Aaron fera, je n’ai aucun doute là-dessus.

Luke Walton via la traduction de BasketUSA

Ce sont des mots que tout coach sortirait et il a raison de le faire. Cela montre une marque de confiance entre le coach et le joueur phare de l’équipe. Ses coéquipiers ont d’ailleurs voulu mettre un terme aux réflexions autour du niveau de jeu de Fox. Tyrese Haliburton a tenu à adresser ces paroles :

Il va bien. Il rate des tirs mais ça fait partie de son jeu, on passe tous par ce genre de mauvaise passe. Ça arrive à tout le monde. Je pense que les gens en font trop par rapport à ce que c’est, donc je ne suis pas inquiet du tout.

Tyrese Haliburton via TheKingsHerald

Nous sommes ses coéquipiers et on va l’aider à sortir de là.

Tyrese Haliburton via TheKingsHerald

Des déclarations qui cherchent à protéger plus qu’à expliquer. Toutefois, elles sont la preuve d’une cohésion au sein du groupe. Malgré un mauvais démarrage, l’équipe arrive à trouver les ressources nécessaires pour tenir. Elle attend patiemment le retour en force de son chef d’orchestre afin de s’y mettre réellement et de tenter d’accrocher une place en post-season.

Pas de panique pour le moment, n’en déplaise à ceux qui vont comparer De’Aaron à Raul Neto (sans offense). Il va cependant falloir se réveiller et commencer réellement la saison. Le match de ce soir contre New-Orleans est une belle occasion…


Crédit photo : NBC Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copy link
Powered by Social Snap