Les Kings sont demandés à la table des négociations

La première partie de la saison commence à se dessiner. Malgré quelques déboires contre les Sixers (102-94, équipe Z de Philly) les Grizzlies (128-101 sans Morant) ou encore les Lakers (117-92), le bilan se stabilise tant bien que mal à 11 victoires pour 14 défaites. Les 3 victoires de suite font du bien au moral. En revanche, une question se pose toujours.

Que faire ? Où allons-nous ? Une attaque au top (6ème), une défense à la rue (28ème), c’est un peu la même histoire qui se répète. Je vous conseille de ne pas regarder les derniers matchs et surtout le dernier si vous ne voulez pas vous énerver. Ainsi, voilà que recommence la sempiternelle discussion autour de la Trade Deadline. Bougera ou bougera pas ?

Le dernier podcast de l’émission The Carmichael Dave Show apporte une première série de réponses sur l’état du Front Office ainsi que sa potentielle approche pour les futures semaines.

Indécision, quand tu nous tiens 

La première chose rapportée par Sam Amick est que le Front Office a de nouveau pris goût à la tourmente. Le renvoi de Walton devait se suivre de l’idée suivante : ce roster n’est pas fait pour les playoffs. Bien que cette idée trotte encore dans certaines têtes, elle a été néanmoins freinée par les récents résultats de l’équipe avec Alvin Gentry.

La chose qu’ils doivent décider (au Front Office) est de savoir ce qu’ils essayent d’accomplir. Ils sont à 1,5 matchs de la huitième place et c’était censé être l’objectif premier.

Sam Amick via The Carmichael Dave Show

On en apprend un peu plus sur les ambitions de Monte McNair. Une dixième place ne serait donc pas suffisante. Il souhaite que les Kings accrochent le top 8 de la conférence Ouest. Les opportunités pour l’avoir semblent être présentes. Des Pelicans en deçà, des Blazers en perdition, des Nuggets qui résistent tant bien que mal. Ramener les Kings à cette position serait un pas en avant certain du point de vue des exécutifs.

Ce qui est sûr, c’est que les prochaines semaines vont être décisives sur la direction à prendre pour la suite des opérations. Adeptes du tanking, priez les dieux pour que les Kings enchainent une série de défaites. Si Sacramento reste avec un bilan plus ou moins à l’équilibre, c’est le scénario du renforcement qui semble se profiler. Une grosse série de victoires comme ce que font les Rockets aurait un impact non négligeable sur la deuxième option. Une chose est est cependant confirmée :

Au fond, TOUT le monde est disponible en ce qui concerne les discussions (autour des transferts)

Sam Amick via The Carmichael Dave Show

Le temps d’agir

Une autre chose qui a été confirmée par Sam Amick est que le Front Office devrait être actif sur tous les récents dossiers exposés. Ils iront se renseigner et regarderont la marge de manœuvre, si opportunité il y a.

Les opportunités d’ailleurs, c’est ce qui semble être la nouveauté dans le management californien. Amick continue en disant que de nouvelles chances sont à saisir du côté de Monte et il est fort possible qu’il puisse avoir les mains libres. Vivek Ranadivé serait d’une humeur plus clémente, se mêlant de moins en moins du projet sportif depuis le renvoi de Walton.

À ma connaissance, il n’y a pas de bruits concernant une certaine frustration de McNair, qu’il ne peut pas faire ce qu’il veut. La dynamique est plutôt bonne pour lui

Sam Amick via The Carmichael Dave Show

« ALORS PEUT-ÊTRE ? » comme dirait Patrick Montel. Toutefois, il faut toujours se méfier du loup qui dort. Ce qui est criant, c’est que notre GM a besoin d’un trade de plus grande envergure. Il y a un constant rappel de la pression qui l’entoure concernant ses prochains mouvements.

L’opportunité à saisir

Ce qui ressort de la part de Carmichael Dave, c’est que McNair répète sans arrêt qu’il attend la bonne opportunité pour bouger. Que ce soit en public ou en privé, il bougera uniquement lorsque cela en vaudra la chandelle. S’il ne l’a pas fait la saison dernière, c’est notamment dû au contexte Walton mais aussi dû au chaos qu’imposait la situation sanitaire.

Autre chose très importante, s’il y a un élément qui lui semble trop gros à laisser passer, il n’hésitera pas à lâcher des tours de draft et des jeunes. Encore une fois, tout est dans l’idée que l’opportunité rêvée se présente. En attendant, en ce qui concerne les choix durant la draft, c’est lui seul qui décide. Il aurait le champ libre dans ce domaine, confirmé par Amick.

Enfin, le dossier Marvin Bagley ne semble toujours pas bouger. D’après la logique qui suit la dernière Trade Deadline, il serait toujours sur le point d’être bougé. Ses récentes bonnes performances ne feront que faciliter son transfert d’après Dave.

Tout porte à croire que les Kings bougeront. Or, il ne faut pas écarter l’idée d’une potentielle reconstruction. Les prochains matchs devraient nous donner la couleur (ce que nous disons à chaque fois). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copy link
Powered by Social Snap