Trade Deadline 2022 : on reste sur un statu quo

Chères fans, chers fans. Comme chaque année, la trade deadline est un rendez-vous important pour chaque franchise NBA. Elle permet de renforcer un roster qui souhaite être ambitieux ou bien de récupérer assets et autres éléments pour construire un nouveau projet. Kings France vous propose plusieurs dossiers. Ceux-ci vont explorer des scénarios plausibles (ou pas) concernant le devenir du roster actuel. Venez avec nous et plongeons un peu dans le vif du sujet.

Un scénario qu’il ne faut absolument pas mettre de côté : le statut quo. Les derniers déboires des Kings n’ont pas l’air de faire bouger les lignes directrices du management. Il semble que l’on est toujours sur l’idée que le roster « est digne d’une place en playoffs » d’après les exécutifs, qu’il mérite juste quelques compléments.

Ici, nous n’allons pas être plus ambitieux, nous allons suivre la ligne de ces dernières années. Elle consiste à ramener des vétérans inconsistants via des trades ou des signatures post buy-out. Intéressons nous aux potentiels trades qui pourraient être montés afin de renforcer ce roster de manière partielle.

TRADE N°1 : Un peu de vice 

  • SAC reçoit : Kelly Olynyk
  • DET reçoit : Tristan Thompson, 2nd round pick 2022 (via Sacramento)

Ce trade est largement possible. Un intérieur capable de stretch et d’avoir un peu de vice sur le long terme. Rien de mieux pour garder ce statut quo tout en faisant espérer une retournement de situation ? Les Pistons s’en sortent avec un intérieur qui pourra entourer les jeunes et s’en aller pour libérer les finances. Un pick l’accompagne afin de continuer dans leur nouveau projet.

On pourrait faire la même chose que l’année dernière, se débarrasser d’un vétéran, en prendre un autre sur le long terme. Les Pistons seront peut-être intéressés par le petit pick et le vétéran qui reste une voix respectée dans la NBA. Pour entourer Stewart et lui apprendre certaines choses, cela pourrait être interessant. De notre côté, on continue dans la souffrance.

Rémy

Dans le cas désespéré où l’on déciderait de faire ce genre de trades là, c’est bien un des seuls que je prendrais. Pas un mauvais joueur, un vicelard, ce qui est toujours utile chez nous, et juste perdre un second pick pour lui, c’est pas Byzance mais pourquoi pas?

Antoine

TRADE N°2 : Une pépite?

  • SAC reçoit : JaMychal Green
  • HOU reçoit : Tristan Thompson, 2nd round pick 2022 (via Chicago ou Detroit)

Vous connaissez l’expression « Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre » ? Permettez-moi, devant vos yeux ébahis, de vous en montrer une illustration. Un trade typiquement possible : on ajoute un gars qui sait défendre, on lâche un pivot et un second round. Le trade qui lors de la deadline ne provoque qu’un « Oh allez on s’en fiche, annonce un gros trade, Woj »

Plus sérieusement, on récupère un vétéran, qui même si son adresse cette année à 3 points est douteuse (20%), à prouvé par le passé qu’il savait planter de manière correcte, sait quand même défendre, qu’est ce qui pourrait mal se passer?

Un trade qui reste dans la lignée du précédent. Un vétéran que l’on pourra garder l’année prochaine et transférer si on le transforme en bon asset. Toutefois, il y a des rotations qui peuvent être intéressantes à trouver avec son profil d’intérieur capable de stretch et d’apporter un peu de défense et d’expérience, ce qui nous manque cruellement.

Rémy

Bon bah encore une fois, un trade qui pourrait typiquement arriver. Un vétéran qui défend et sait planter des shoots à 3 points c’est toujours bien, ça peut insuffler une dynamique, mais si c’est le seul move qu’on fait, attention à la dépression…

Antoine

TRADE N°3 : Mauvais tour de magie

  • SAC reçoit : Terrence Ross
  • ORL reçoit : Tristan Thompson, Jahmi’us Ramsey

Là encore, il n’y a pas grand chose à dire. On libère de la place au poste de pivot afin d’avoir un peu de profondeur sur le banc au poste 3. Encore un move qui se place aussi sur l’année prochaine. Orlando reçoit un contrat finissant et un jeune qui a grand besoin de se développer et d’avoir un environnement avec du temps de jeu.

Celui-là va arriver. Je le sens. Personnellement, je ne pense pas que ce trade apportera quoique ce soit ou du moins, des choses que l’on a déjà (à savoir du scoring).

Rémy

Bonsoir non. Je n’aime pas le joueur, son pourcentage à 3 est douteux pour ne pas dire plus, ce qui le rend peu utile chez nous. Il est capable de claquer des cartons offensifs, mais je préfère encore Buddy dans ce rôle.

Antoine

TRADE N°4 : Il en dit quoi Saint-Antoine ?

  • SAC reçoit : Thaddeus Young
  • SAS reçoit : Tristan Thompson, Robert Woodard, 2nd round picks 2024 et 2025 (via Portland)

Thaddeus Young s’est senti frustré de ne pas pouvoir jouer et le projet des Spurs n’est pas de changer sur ce cap. Les Kings pourraient donc en profiter pour le récupérer, moyennant l’échange d’un pivot (en manque sur ce poste là), un jeune et un second tour pour récupérer au moins des assets. Sacramento récupère ici un vétéran capable de défendre et expérimenté.

Je ne sais pas si les Spurs souhaitent plus pour ce joueur. Étant donné qu’il ne joue pas et qu’il fait partie des contrats finissant, je pense qu’il souhaite juste s’en débarrasser contre un petit quelque chose. Autant faire ça que de le perdre contre rien.

Rémy

Ça peut toujours être utile pour tenter d’apprendre la défense à certains joueurs de notre effectif à défendre, à ce prix là, ça se tente. Au meilleur des cas, ça nous fait un effet Shumpert, au pire il s’en va à la fin de saison.

Antoine

Voilà les quelques vétérans à chercher via des trades. Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est hors de question de prendre cette voie là. Pourtant, il semble que si le management ne trouve aucune possibilité de trade pour un joueur confirmé, il pourrait se rabattre sur ces joueurs. Il pourra ensuite se targuer d’avoir bougé à la trade deadline. Le cercle infernal pourra continuer son tour infini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copy link
Powered by Social Snap