Trade Deadline 2022 : un dynamitage en règle

Chères fans, chers fans, comme chaque année, la trade deadline est un rendez-vous important pour chaque franchise NBA. Elle permet de renforcer un roster qui souhaite être ambitieux ou bien de récupérer assets et autres éléments pour construire un nouveau projet. Kings France vous propose plusieurs dossiers. Ceux-ci vont explorer des scénarios plausibles concernant le devenir du roster actuel. Venez avec nous et plongeons un peu dans le vif du sujet.

Ce scénario explore la voie de la reconstruction. Voie rêvée par beaucoup d’entre nous, elle reste cependant très hypothétique. En revanche, elle nous permettrait d’avoir un infime espoir sur les prochaines années, dans le développement de jeunes joueurs. Cela signerait enfin le début de l’ère McNair, empêtré dans le chaos laissé par son prédécesseur.

TRADE 1 : On a les Bulls… de noël

  • CHI reçoit : Harrison Barnes
  • SAC reçoit : Derrick Jones Jr., Patrick Williams, 1st pick 2024

Chicago, à l’heure où nous écrivons ces lignes, effectue une saison remarquable sur bien des aspects. Le core Ball / LaVine / De Rozan fonctionne à merveille. Vucevic, même s’il est dans le dur niveau statistique et adresse, reste une valeur sûre au poste 5.

Le seul point d’ombre de cette équipe reste le poste 4. Patrick Williams a beau être un prospect intriguant et très bon défenseur, il est actuellement blessé pour encore quelques mois. Les Taureaux se retrouvent à mettre Derrick Jones Jr, plus connu pour ses highlights au dunk que pour son jeu.

Nous proposons aux Bulls de récupérer Harrison Barnes pour compléter un 5 qui semble assez effrayant sur le papier tant il est complet. Un joueur actuellement à son prime et qui a déjà connu des joutes en postseason avec les Warriors, ce qui serait bénéfique pour eux.

A l’inverse, Sacramento récupère un projet en Patrick Williams, qui peut vite (immédiatement ?) devenir le patron défensif de cette équipe avec Davion Mitchell, ainsi qu’un 1st round qui serait une très bonne chose pour une reconstruction.

Les Bulls vont peut-être y réfléchir à deux fois et même être réticents au niveau de ce trade. Le premier tour est ce qui va cristalliser les désaccords. Attention toutefois à leur véritable envie de passer un cap cette saison et devenir une place forte à l’Est. L’idée étant de de signer LaVine sur le long terme et de lui montrer qu’il y a quelque chose à faire à Chicago.

Rémy

Dans l’optique de la reconstruction, un trade très intéressant. Patrick Williams est déjà un excellent défenseur, nous n’en avons qu’un dans notre équipe, que demander de plus ?

Antoine

TRADE 2 : On déplume l’équipe

  • NOP reçoit : De’Aaron Fox, Moe Harkless, Jahmi’us Ramsey, Robert Woodard
  • SAC reçoit : Tomas Satoransky, Devont’e Graham, Nickeil Alexander-Walker, 1st round picks 2024 (via Los Angeles) et 2027 (via Milwaukee)

Un trade qui semble très étrange sur le papier, mais qui pourrait fonctionner des deux côtés.

Il n’est pas sans dire que la saison des Pelicans est incroyablement décevante. Une équipe qui, sur le papier pouvait sans aucun doute se retrouver au playin voire en playoffs végète au fond de l’Ouest. Elle est bien aidée par les 7 wins d’affilée des Rockets, l’amour de Zion Williamson pour le Burger King, les blessures des membres importants de l’équipe, et l’absence d’un meneur.

Avec ce trade, les Pelicans récupèrent un De’Aaron Fox qui peut transformer ce petit marché. Entre la vivacité et les moves d’un Swipa, la technique d’un Ingram et la puissance folle d’un Zion, il y aurait de quoi être excité. Une équipe qui se retrouverait facilement dans le top 10 à chaque match. Un tel axe avec l’ajout d’un bon défenseur capable de switcher verrait la création d’une équipe potentiellement destructrice.

De plus, il ne faut pas oublier qu’on aime envoyer nos stars aux Pelicans, n’est-ce pas Vlade ?

Côté Kings, l’équipe récupère surtout un Devonte Graham possédant un contrat intéressant pour les standards actuels (48M/4ans) ainsi qu’un Nickeil Alexander-Walker qui pourrait devenir un très bon atout offensif. Satoransky n’est ici que pour faire le compte financièrement. Dans l’opération, Sacramento récupère aussi deux premiers tours de draft.

Cela peut paraitre énorme pour De’Aaron Fox mais il y a moyen d’appuyer sur le bouton s’ils ont besoin de prouver qu’il y a un projet à New Orleans. Avec la blessure de Zion, ils seront peut-être plus taquin quant à la contrepartie. Ils ne sont pas pressés.

Rémy

Je suis biaisé sur celui-ci. J’adore NAW et je suis sûr qu’il est capable, bien mis en confiance, d’avoir un rôle similaire à celui de son cousin à OKC. Un trade qui nous permet de tout exploser, et de repartir sur des nouvelles bases

Antoine

TRADE 3 : Au galop vers les tanks !

  • CLE reçoit : Harrison Barnes + Buddy Hield
  • SAC reçoit : Kevin Love, Isaac Okoro, 1st pick 2023 et 2025 (protégé top 8), 2nd round pick 2023

Un trade avec une odeur de diesel, pour sacrifier la saison 2022 et prier très fort pour un haut pick en 2023, c’est ce que nous vous proposons ici.

L’idée côté Cavs est de récupérer ces joueurs afin de construire une équipe Garland / Hield / Barnes / Mobley / Allen qui semble très bonne sur le papier. L’idée est d’enfin ramener les Cavs vers les hauteurs de la conférence Est. Une équipe grande, avec Barnes en leader de vestiaire pour les playoffs. Un Buddy Hield pour arroser à 3 points. Une raquette Allen / Mobley qui donnera des sueurs froides à tout joueur assez inconscient pour aller défier ces mastodontes. Darius Garland s’occupera de driver tout ça lorsqu’il atteindra son potentiel max.

Côté Kings, outre la récupération du contrat lourd de Love, Isaac Okoro peut devenir un très bon 3&D, chose dont les Kings ont besoin. Des picks garnissent le tout et peuvent se révéler intéressants, Monte McNair sachant drafter de bons joueurs. L’idée est de maximiser les chances pour une reconstruction solide.

Un trade que je valide totalement. Hield est un peu en deçà actuellement. Avec de vrais intérieurs capables de poser des écrans solides, il peut retrouver des couleurs. Barnes seraient parfait dans le système Cavs.

Rémy

Un des trades qui définit le mieux le tanking. Un projet à développer, un pick qui sera probablement dans le milieu du 1er tour, et une reconstruction claire et précise côté Kings, je signe (Et je pense que les fans des Cavs seront également heureux).

Antoine

TRADE 4 : In New York […] There’s nothin’ you can’t do

  • NYC reçoit : Harrison Barnes
  • SAC reçoit : Kemba Walker, 1st pick 2022 (Top 5 protected), 1st pick 2024

Le contrat d’Harrison Barnes ainsi que sa production statistique le rendent extrêmement intéressant pour un grand nombre d’équipes. En effet, son contrat dégressif sera de 18 millions l’année prochaine, ce qui est une affaire et probablement une des raisons pour lesquelles les Kings n’auront pas grand mal à le trader.

Un trade qui permettra aux Knicks de récupérer un vétéran, à son prime. Un leader au poste 3 qui lui permettra de jouer dans un axe Barnes – Randle – Robinson. Comptez Evan Fournier au poste 2 et un Derrick Rose / Alec Burks au poste 1, cela pourrait largement suffire afin de donner un second souffle à cette saison qui semble décevante comparée à la précédente.

Côté Sactown, on récupèrera Kemba Walker et des picks de draft qui peuvent vite se révéler intéressants. En plus, nous commençons une vraie grosse reconstruction, ce qui est attendu avec impatience. 

Un trade qui peut totalement arranger les deux côtés. Un ailier confirmé et capable de scorer, défendre et d’être altruiste. On les débarrasse du « problème » de ce début de saison et on leur chipe deux picks au passage. C’est peut-être trop demander mais pas impossible qu’ils les lâchent pour renverser leur saison qui devait être celle de la confirmation.

Rémy

Je signe pour ce trade. On peut largement espérer avoir de bons picks grâce à cela dans les deux prochaines drafts. S’il était possible de véritablement tanker pour un haut pick en 2023, c’est encore mieux.

Antoine

TRADE 5 : Winter is coming.

  • MIN reçoit : Harrison Barnes
  • SAC reçoit : Taurean Prince, Jaden Mc Daniels, Leandro Bolmaro + 1st pick 2024 (Top 5 protected)

Un rêve pour les Wolves, qui pourront ajouter un ailier à leur core Russell / Edwards / Towns, c’est ce que nous proposons, et ce, à un prix respectable.

Encore une fois, le contrat d’Harrison Barnes étant une affaire dans la NBA actuelle, il est extrêmement aisé de le trader dans beaucoup d’équipes. Comme par exemple, en absorbant le contrat de 14 millions d’un Taurean Prince, et en récupérant un forward qui tourne en 19-8 cette saison.

Côté Kings, encore une fois, l’heure est à la reconstruction avec ce trade. Un Jaden McDaniels qui pourrait se révéler à l’aile chez nous, ainsi qu’un autre pick de draft intéressant. On ne demandera pas plus !

Minnesota est un peu dans le dur actuellement. Harrison Barnes leur ferait du bien dans la sérénité et l’expérience d’un vétéran confirmé. La package est peut-être un peu trop demandé. Or, ils y gagneraient afin de construire une vraie base cette saison et peut-être évoluer vers un nouveau step la saison prochaine.

Rémy

À voir selon ce que feront les Wolves, ce trade peut être très intéressant comme complètement foireux pour nous. Jaden Mc Daniels était listé comme un énorme steal à la draft 2020, il peut être intéressant de voir comment il va se développer aux Kings.

Antoine

TRADE 6 : Embarcation vers le tanking

  • LAC reçoit : Buddy Hield
  • SAC reçoit : Luke Kennard, Justice Winslow, Keon Johnson

Un rêve pour les Clippers ? Récupérer Buddy Hield  après que l’autre équipe de Los Angeles ait décidé que son spacing serait incroyable avec Russell Westbrook ? Un axe 2-3-4 Hield / Leonard / George ? Normalement, nous avons réussi à attirer l’attention des fans des Clippers lisant cet article.

Le but des Clippers ici est évident : récupérer un des meilleurs shooteurs de ces dernières années, et le nourrir de bons spots, ce qui lui permettra d’avoir un pourcentage indécent à 3 points, et d’apporter une menace supplémentaire à cette équipe. Ni plus, ni moins. De plus, ses faiblesses défensives peuvent être facilement gommées par les présences de George, Leonard, Bledsoe, Batum, etc… 

Côté Kings, l’idée est d’être la nouvelle équipe à croire au projet Justise Winslow, mais surtout de pouvoir développer un Keon Johnson qui possède un temps de jeu famélique chez ces Clippers.

Le côté négatif est bien sûr de devoir récupérer le long contrat, même s’il n’est que de 48 millions, de Luke Kennard dans le deal.

Depuis que l’on a confectionné ce trade, Kennard est en feu et Hield est catastrophique. Je ne suis pas sûr que les Clippers soient d’accord pour transférer un métronome qui fait plutôt du bien en ce moment à l’équipe. Qui sait, sur un malentendu, ça peut fonctionner.

Rémy

J’aime beaucoup ce trade, je crois encore au projet Justise et Keon Johnson également. Dommage qu’on ne puisse pas gratter un pick de draft, vu que les Clippers ont décidé de tout bazarder pour PG, mais selon le développement de ces joueurs, pourquoi pas ?

Antoine

TRADE 7 : Les trèfles portent-ils chance ?

  • BOS reçoit : Harrison Barnes
  • SAC reçoit : Juancho Hernangomez, Romeo Langford, Grant Williams, Aaron Nesmith + 1st pick 2023

Un trade qui aurait pu déjà se faire l’année dernière, de voir Harrison Barnes sous la tunique verte, mais la peur panique de Danny Ainge qui est de donner des picks de draft en a décidé autrement.

Peut être que Brad Stevens sera plus enclin à nous donner un pick en plus de jeunes joueurs à développer ? Qui sait. Dans l’équation, Barnes ici peut être un redoutable 6è homme dans cette équipe, et assurer au scoring derrière Tatum et Brown, tout en apportant un peu de défense.

Pour Sacramento, le choix est simple, on développe Langford, Williams ou Nesmith en espérant que l’un d’entre eux se révèle (Langford ? Annoncé comme un énorme steal lors de sa draft, avec un temps de jeu conséquent, il peut être capable de se transformer chez nous), et on récupère toujours un pick de draft dans le pire des cas.

Oui, la contrepartie est peut-être chère pour acquérir Harrison Barnes. Pourtant, c’est exactement ce qu’il leur faut. Ils ne jouent plus le développement et il est temps de prendre quelques risques. Avoir Harrison Barnes comme 6ème homme ou pour l’intégrer dans le 5 majeur serait parfait. Il peut complètement s’intégrer dans l’esprit Celtics. Quelques jeunes dont vous n’avez pas le temps pour les développer et un pick, ça se discute.

Rémy

Comme pour les Wolves, ce trade peut se révéler génial ou complètement foiré selon les performances des Celtics. A voir si Langford et Williams peuvent également se développer chez nous.

Antoine

Maintenant, vous avez eu un petit aperçu de ce que les Kings pourraient effectuer comme moves dans une potentielle reconstruction entière de l’effectif. Des jeunes, des paris et des picks, voilà la recette d’une reconstruction réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Copy link
Powered by Social Snap